Oxfam lance un indicateur pour les multinationales

L’empreinte pauvreté, tel est le nom de cet outil de mesure qu’Oxfam propose aux grands groupes internationaux.

Cinq critères de base caractérisent l’empreinte pauvreté – calquée sur le modèle de l’empreinte écologique ou de l’empreinte carbone : niveau de vie, bien-être et santé, diversité et égalité des sexes, amélioration des conditions de vie, stabilité et sécurité.

L’empreinte écologique était un premier pas vers un respect de la Terre, l’empreinte pauvreté serait-elle le second pas qui mènerait vers le respect des personnes ?

Plus d’informations à ce sujet sur Novethic.

Publié le juin 1, 2011, dans Uncategorized, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :