Anti-local

Bonjour,

Aujourd’hui, une série d’arguments contre le local… Quelques vérités et un peu de mauvaise foi : c’est à lire sur lapresse.ca.

 

Publicités

Publié le juillet 6, 2012, dans Uncategorized, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Concernant la partie gâchis et obligation de re-déplacement, pour appartenir à une AMAP, je sais de quoi il s’agit. Cependant, le gâchis est relativement évitable et l’échange de légumes entre AMAPiens est faisable. De plus, les AMAP cherchent souvent des solutions supplémentaires comme la possibilité de s’abonner à des arrivages de pain, de fromage, d’oeufs, de fruits…
    Pour ce qui est du déplacement en grandes surfaces ou sur les marchés : il suffit de le faire occasionnellement. Un peu de débrouillardise, des préparations congelées, et puis l’achat de l’essentiel lorsque l’on va en courses… Forcément, cela demande un déplacement. Mais le CO2 émis par les poireaux n’est pas excessif, comparé à ce qu’il est lorsqu’on l’achète en grande surface hors saison !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :