Faire contre mauvaise fortune bon coeur ?

Bonjour,

Est-ce que l’intitulé de mon article du jour vous touche ?

Si l’on reprend la définition de cette expression, il s’agit de profiter de ce dont on dispose malgré un sort parfois peu reluisant ou un destin peu chanceux.
Et notre chère société nous encourage plus à avoir qu’à être. L’inverse nourrit plus l’esprit et rend moins bête !

D’autres ont tout ce dont on peut rêver, même plus… Et Oxfam se fait le pourfendeur de ces nantis, leur indiquant dans un rapport qu’ils pourraient investir dans de bien plus belles, humaines et honorables choses pour sauver des vies plutôt que de jouer avec leur argent comme le fait ce bon vieil oncle Picsou.

Je vous invite à lire l’article de www.greenetvert.fr à ce sujet.

 

Publié le février 9, 2013, dans Uncategorized, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :