Archives du blog

[#association] ce matin, je suis bénévole

Bonjour,

Ce matin, j’ai renoué (sans l’avoir jamais vraiment quitté) avec le bénévolat… Et ai aidé Le Restaurant Citoyen de Vaux-le-Pénil.

Au menu, une salade verte en entrée, de la blanquette aux pommes de terre, champignons et carottes, et de la tarte aux pommes en dessert. Le tout issu d’invendus… Un vrai régal !

Superbe initiative menée (entre autres) par l’association des familles laïques de Vaux-le-Pénil et Le Sentier.

Et #CocotteetCoquette ont adoré les restes (épluchures, pain…)

Rendez-vous dans 15 jours (je ne sais pas si je pourrai participer cette fois-ci, mais je reviendrai donner un coup de main et partager ce mets collectif ;-))

 

 

 

20150204_120607

 

 

 

 

 

 

20150204_120550

 

 

 

[#société] Et vous, vous êtes gentils ?

Bonjour,

Hier, c’était la journée de la gentillesse… On se met vraiment à tout célébrer ! ;-) Et surtout les choses exceptionnelles. C’est une idée du magazine Psychologies.

La gentillesse : mais de quoi parle-t-on au juste ? C’est ce que rappelle un article de www.courrierinternational.com. Le tout accompagné de petites citations sur www.cles.com

Bonne lecture !

Le secteur associatif en mode survie ?

Bonjour,

Je lance une sorte d’appel, moi, citoyenne souvent engagée (dans le passée, aujourd’hui et je l’espère dans le futur) dans le monde associatif : un article de www.bastamag.net nous signale une situation insupportable… Le secteur associatif se meurt !

Avec des chiffres à l’appui et la mise en relief de faits d’actualité, cet article dénonce le cercle vicieux du « toujours plus » et prouve assez simplement qu’effectivement, oui, le secteur associatif n’est pas toujours « performant » ni « efficace ». Et alors ? Certaines associations mènent un travail d’ampleur, souvent local, créateur de liens sociaux, culturels ou que sais-je encore, et qui constituent autant de chantiers parfois complémentaires aux activités économiques « classiques ».

Alors, cette fourmilière, qui crée de l’emploi, cessera-t-elle bientôt d’en créer ou allons-nous nous rebeller et trouver la force de les faire exister à travers des actions bénévoles ? Et vous, êtes-vous engagé(e)s dans le monde associatif ?

Et si on pensait aux autres ?

Bonjour,

Aujourd’hui, un article paru sur www.courantpositif.fr qui met en avant la récupération et redistribution des produits non alimentaires issus des entreprises.

Un don peut en cacher un autre !

Bonjour,

L’an passé, j’ai participé à une collecte de dons de la part de Dirigeantes Actives 77 pour une association venant en aide aux jeunes femmes du territoire, enceintes démunies et en perte de repères sociaux.

J’ai continué à collecter des vêtements depuis (dans mes placards mais aussi dans mon réseau familial et professionnel). J’ai ainsi trois énormes sacs et une valise que je vais livrer à cette association cet après-midi.

J’ai conservé les coordonnées de cette association demandeuse et ai prévenu de ma venue prochaine pour leur livrer tous ces habits et chaussures.

Et vous, faites-vous souvent des dons à des associations, à votre famille ?Encouragez-vous souvent cette démarche ?

Etre poli ? Ca coûte cher !

Bonjour,

Deuxième article du jour (décidément, quand je me lance dans la rédaction, on ne m’arrête plus !) pour pousser un petit « coup de gueule » contre l’impolitesse.

En voiture, au téléphone, dans les boutiques… Mais qu’est-ce que ça veut dire ?!

Certes, une journée où l’on n’est pas dans son assiette, où l’on n’est pas tenté de sourire à la vie, où l’on est surbooké, ça existe, ça se conçoit. Cependant, ne gâchez pas le plaisir des gens qui, eux, veulent se rendre utiles, serviables et sont aimables envers vous !

Une demande, une attente peut se régler poliment.

Ne pas dire au revoir lorsque l’on raccroche le téléphone est blessant pour l’interlocuteur. Se faire doubler dans une boutique est agaçant au possible. Se faire klaxonner en voiture est pénible pour tout le monde (riverains, conducteur,…).

Hé ! J’ai une idée ! Si l’on pacifiait nos relations ? Si elles devenaient plus humaines et altruistes ? Qu’en dites-vous ?

Après tout, tendre la main ne signifie pas forcément qu’elle se termine par un doigt d’honneur ! ;-)

L’altruisme chez les pré-ado

Bonjour,

Une idée pour renforcer les liens entre les gens dès le jeune âge ?

L’altruisme développe l’écoute et le sentiment de bien-être au sein d’un groupe. Et si, en tant que « vieux enfants » on s’ouvrait plus à ce type d’attentions quotidiennes envers nos proches, nos collègues, pour enrichir notre existence et montrer que l’on est là même quand ça ne va pas…

Un article paru sur http://sante.lefigaro.fr

(Merci Ezzedine d’avoir partagé l’article sur les réseaux)

%d blogueurs aiment cette page :