Archives du blog

Pourquoi le client est roi ? Et l’agence son ombre ?

Le (futur) client est roi pour plusieurs bonnes raisons :

il a un projet. Même à un stade embryonnaire, ce dernier mérite tout l’attention de l’agence, qui pratique une écoute active à ce stade de connaissances des ambitions du prospect.

– pour réaliser son projet, le futur client sait souvent ce qu’il veut ou du moins, en a une vague idée. Si ce n’est pas le cas, il confiera ses désirs à l’agence. C’est à ce moment-là que l’agence passe de l’écoute active au questionnement pour formaliser le besoin (c’est-à-dire l’expression d’une nécessité ressentie) et les attentes (le résultat escompté et le cheminement, les exigences qui vont avec) de son interlocuteur. Cette vague d’interrogations gravitant autour du projet « rêvé » permet au client de prendre conscience de sa demande, et à l’agence de lui apporter le fameux recul dont on a tous besoin lorsque l’on est pris « la tête dans le guidon ». Ces deux notions de besoin et d’attentes sont fondamentales et mènent l’agence vers une première étape de réflexion – pas trop aboutie – avec le (futur) client. Cette phase de pré-accompagnement (qui génère le brief complet) permet d’établir la confiance entre les deux partenaires.

il a (ou n’a pas) le budget pour s’offrir les services de l’agence. La formulation d’une estimation chiffrée aide le client à assumer son choix. C’est très binaire : il peut ou ne peut pas. Mais l’agence peut aussi être force de propositions pour trouver un arrangement : un étalement des paiements dans le temps, un geste commercial, ou encore conseiller stratégiquement en amont un décalage du projet pour lui garantir un meilleur impact (saisonnalité,…). Cet échange qu’il faut considérer comme « gagnant-gagnant » (je te fais travailler, tu me concèdes une offre mieux adaptée à ma demande) facilite la confiance réciproque ainsi que la fidélisation, voire la recommandation.

– et nous arrivons au quatrième et dernier point : votre (futur) client ne vous le dit pas forcément, mais il vous fait confiance, apprécie l’entente cordiale que vous développez ensemble dans un esprit de partenariat, ainsi que l’accompagnement opérationnel sérieux que vous lui garantissez au fil du temps, dans un objectif de partage et de performance.

Ce survol très bref de la relation prospect > futur client > client fidèle > client prescripteur montre que l’agence est l’ombre de son client par son écoute active, sa flexibilité, sa capacité à trouver des compromis, à ajuster divers facteurs – qui n’ont pas tous le même degré d’importance en fonction de l’interlocuteur ! -, ses conseils en amont du projet et le nouvel angle de vue avec lequel elle aborde ledit projet…

Publicités

Quand l’Europe sursaute

Bonjour,

Aujourd’hui, je relaie une information de http://e-rse.net à propos du bien-être et de la motivation au travail des salariés européens.

Petit tour d’horizon – écrit et vidéo – de ce baromètre Ipsos qui nous montre un regain de confiance des salariés envers leurs entreprises.

Dans les médias, on décrit l’Europe comme moribonde, mais vu sous ce nouveau jour, on se rend compte que les aspirations des uns et des autres dans le monde du travail sont globalement les mêmes…

 

Z’mamuse… LA boîte à outils de la fête !

Bonjour,

Envie d’organiser une super fête d’anniversaire pour votre petit dernier ? Besoin d’aide pour l’organisation du Noël de votre entreprise ? Vos invités sont majoritairement accompagnés de leurs enfants : qui va s’en occuper le soir de votre mariage ?

Conseils, idées, organisation, animation… : l’entreprise Z’mamuse a la, ou plutôt les réponses à vos questions !

Je vous invite à découvrir son communiqué de presse.

Plus d’informations sur le site internet www.zmamuse.com

Un Bout de Chemin et &maCom partagent un stand !

affiche 7 mars 2013Bonjour,

Grâce à la RurBan Coop, les agences Un Bout de Chemin et &maCom vous invitent à venir sur leur stand partagé le 07 Mars à la Maison de l’Emploi et de la Formation de Sénart.

Découvrez nos créations respectives et notre travail en commun. Posez-nous vos questions, visualisez nos réalisations…

Venez à la rencontre de deux professionnelles passionnées et à l’écoute (pensez à vous inscrire !)

Au plaisir de vous voir pour échanger !

CMJN de base

logoEtmacom

Trouver sa place

Bonjour,

Aujourd’hui, un petit article qui souligne les questions que pose le fait de travailler et d’être bénévole dans le monde associatif.

La frontière est complexe, le dire est risqué, le temps est compté… Que l’on s’engage dans sa vie d’actif-créateur d’entreprise ou que l’on s’investisse au sein d’une association relève souvent du défi. Et lorsque l’on veut faire les deux, il est souvent difficile de trouver l’équilibre, de ne pas se sentir tiraillé, culpabilisant toute une soirée d’avoir mobilisé sa force et son énergie dans une réunion associative plutôt que d’avoir travaillé.

Il y a tellement de « bonnes causes » et tellement d’horizons humains à découvrir en parcourant le monde associatif. C’est une réelle force de notre territoire (local et national) que de pouvoir faire partie d’une communauté, agir, s’épanouir dans le monde associatif. Tisser des liens, rencontrer des gens, discuter d’un thème, partager une passion, devenir amis… Tant d’aventures vivantes, tant de projets militants, innovants, sportifs, humanitaires, culturels à défendre.

Côté travail, le fait de gagner sa vie est pour certains un problème, surtout lorsque l’on se sent fait pour le monde associatif. Cependant, c’est vital. C’est pourquoi trouver sa place dans un emploi qui correspond à nos attentes, à nos valeurs et à notre éthique est chose exquise. Même si elle demande efforts et persévérance sur le long terme. Cette autre aventure permet également de cheminer de client en client, de contact en contact, de réseau en réseau et de glaner de-ci de-là des informations diverses et variées, qui sont autant d’atouts à la créativité et à l’invention de choses nouvelles, novatrices et intelligentes en solo ou avec d’autres professionnels motivés.

Je lisais un grand titre de presse ce weekend « Bipolaire – le mal du XXIème siècle ? » Est-ce que cette bipolarité n’est pas typiquement représentée lorsque l’on veut devenir grâce au business et être grâce à l’association ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faites-vous partie du monde associatif ? Comment voyez-vous les choses ?

Votre avis compte !

Bonjour,

Depuis plusieurs semaines, vous avez accès au sondage relatif au blog &maCom ! Votre avis compte pour que le blog puisse faire naître les améliorations que vous attendez.

Merci d’y répondre en cliquant ici !

%d blogueurs aiment cette page :