Archives du blog

[#association] ce matin, je suis bénévole

Bonjour,

Ce matin, j’ai renoué (sans l’avoir jamais vraiment quitté) avec le bénévolat… Et ai aidé Le Restaurant Citoyen de Vaux-le-Pénil.

Au menu, une salade verte en entrée, de la blanquette aux pommes de terre, champignons et carottes, et de la tarte aux pommes en dessert. Le tout issu d’invendus… Un vrai régal !

Superbe initiative menée (entre autres) par l’association des familles laïques de Vaux-le-Pénil et Le Sentier.

Et #CocotteetCoquette ont adoré les restes (épluchures, pain…)

Rendez-vous dans 15 jours (je ne sais pas si je pourrai participer cette fois-ci, mais je reviendrai donner un coup de main et partager ce mets collectif ;-))

 

 

 

20150204_120607

 

 

 

 

 

 

20150204_120550

 

 

 

Quand l’associatif ne l’est plus…

Bonjour,

Je passe aujourd’hui un petit coup de gueule avant le weekend, pendant lequel je lâcherai prise, promis !

Comme beaucoup d’entre vous le savent et l’ont remarqué, j’aime m’investir dans des associations, et ce depuis bien longtemps. Pourquoi ce goût pour le bénévolat ? Je pense qu’il remonte à mes racines et l’envie, le besoin d’être utile aux autres, de se sentir vecteur de quelque chose, de faire partie du changement ou du développement que l’on souhaite.

Une association a pour vocation de laisser la parole à ses membres, de les laisser dénoncer les points faibles et de pointer les choses qui fâchent. Mais aussi d’être à l’initiative de nouveaux projets, de proposer des idées, solutions ou alternatives…

Depuis plusieurs années, je fais partie d’une association qui implique ses membres (notamment les plus « anciens ») parce que c’est totalement légitime pour une association ! De nombreux bénévoles ont envie de s’y investir, d’y passer du temps, d’y consacrer de l’énergie et également de faire profiter au collectif de leurs compétences professionnelles (oui, nous sommes dans un cadre professionnel), sans parler de la recommandation de cette association auprès de leurs réseaux respectifs. Or, lorsque des membres dénoncent les problèmes, et deviennent forces de propositions pour aller de l’avant, ils sont considérés comme de piètres « cailloux dans la chaussure » et leurs idées à peine germées sont grillées.

Et lorsque l’on s’aperçoit que les membres, après s’être investis sont peu écoutés, que des décisions sont prises en haut lieu sans aucune concertation sérieuse, on se rend compte que le discours servi en apparence s’éloigne du sens que les membres veulent réellement donner à l’association. Pas de compromis mène à une perte quasi instantanée de la motivation des bénévoles.

D’autant que la qualité des personnes qui composent les associations en général n’est vraiment pas à remettre en cause : tous les membres ont une personnalité, un projet, des valeurs, c’est d’ailleurs ce rassemblement de personnes qui fait leur richesse.

Ma vision du monde associatif vise d’autres valeurs, d’autres fondements et se veut un peu plus puriste et humaine.  Ses statuts, son socle fondateur, sont là pour assurer à chacun un espace de liberté au sein d’un groupement fait d’hommes et de femmes et non pour museler les opinions et se limiter dans ses objectifs. Une association a besoin d’ambitions, définies et chiffrées, non pas par un bureau « tout puissant », mais bien par ses membres, anciens et récents. Sa vie est constituée par un fourmillement continu de bénévoles et de passages à l’acte. Les attentes envers les bénévoles ne peuvent pas être identiques à celles exigées pour un salarié au sein d’une entreprise, cela va de soi. Par contre, la réussite collective doit impérativement être mise en avant, en n’oubliant personne.

Bientôt le weekend, bientôt les vacances, le temps de souffler et de me décider si oui ou non je renouvelle mon adhésion à la rentrée.

Le secteur associatif en mode survie ?

Bonjour,

Je lance une sorte d’appel, moi, citoyenne souvent engagée (dans le passée, aujourd’hui et je l’espère dans le futur) dans le monde associatif : un article de www.bastamag.net nous signale une situation insupportable… Le secteur associatif se meurt !

Avec des chiffres à l’appui et la mise en relief de faits d’actualité, cet article dénonce le cercle vicieux du « toujours plus » et prouve assez simplement qu’effectivement, oui, le secteur associatif n’est pas toujours « performant » ni « efficace ». Et alors ? Certaines associations mènent un travail d’ampleur, souvent local, créateur de liens sociaux, culturels ou que sais-je encore, et qui constituent autant de chantiers parfois complémentaires aux activités économiques « classiques ».

Alors, cette fourmilière, qui crée de l’emploi, cessera-t-elle bientôt d’en créer ou allons-nous nous rebeller et trouver la force de les faire exister à travers des actions bénévoles ? Et vous, êtes-vous engagé(e)s dans le monde associatif ?

Les Dirigeantes Actives 77 : solidaires et engagées !

Bonjour,

Voici le communiqué concernant l’enthousiasme de l’association Dirigeantes Actives 77 pour la journée de la femme.

Retrouvez le détail du programme en cliquant ici !

Trouver sa place

Bonjour,

Aujourd’hui, un petit article qui souligne les questions que pose le fait de travailler et d’être bénévole dans le monde associatif.

La frontière est complexe, le dire est risqué, le temps est compté… Que l’on s’engage dans sa vie d’actif-créateur d’entreprise ou que l’on s’investisse au sein d’une association relève souvent du défi. Et lorsque l’on veut faire les deux, il est souvent difficile de trouver l’équilibre, de ne pas se sentir tiraillé, culpabilisant toute une soirée d’avoir mobilisé sa force et son énergie dans une réunion associative plutôt que d’avoir travaillé.

Il y a tellement de « bonnes causes » et tellement d’horizons humains à découvrir en parcourant le monde associatif. C’est une réelle force de notre territoire (local et national) que de pouvoir faire partie d’une communauté, agir, s’épanouir dans le monde associatif. Tisser des liens, rencontrer des gens, discuter d’un thème, partager une passion, devenir amis… Tant d’aventures vivantes, tant de projets militants, innovants, sportifs, humanitaires, culturels à défendre.

Côté travail, le fait de gagner sa vie est pour certains un problème, surtout lorsque l’on se sent fait pour le monde associatif. Cependant, c’est vital. C’est pourquoi trouver sa place dans un emploi qui correspond à nos attentes, à nos valeurs et à notre éthique est chose exquise. Même si elle demande efforts et persévérance sur le long terme. Cette autre aventure permet également de cheminer de client en client, de contact en contact, de réseau en réseau et de glaner de-ci de-là des informations diverses et variées, qui sont autant d’atouts à la créativité et à l’invention de choses nouvelles, novatrices et intelligentes en solo ou avec d’autres professionnels motivés.

Je lisais un grand titre de presse ce weekend « Bipolaire – le mal du XXIème siècle ? » Est-ce que cette bipolarité n’est pas typiquement représentée lorsque l’on veut devenir grâce au business et être grâce à l’association ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faites-vous partie du monde associatif ? Comment voyez-vous les choses ?

Idée cadeau du 15.12.12

Bonjour,

Et pourquoi Noël ne rimerait pas avec investissement personnel ? Bénévolat ? Découverte ?

En Sud Seine-et-Marne, optez pour l’association Objectif Terre 77, pour retrouver le lien entre l’Etre, la Terre, le Savoir…

Pour adhérer, cliquez ici.

&maCom s’engage pour l’ESS !

Bonjour,

Grâce à un transfert de mail de Fabienne Couton, j’ai travaillé bénévolement pour le CIJ de Lagny-sur-Marne sur des planches didactiques en lien avec l’ESS.

Ce travail permet à &maCom de montrer sa créativité sous d’autres formes que des prestations de services classiques, et d’être visible de manière originale et décalée lors de l’événement Solid’ESS qui aura lieu ce Samedi au Réservoir.

Ce festival a principalement pour but d’alterner temps festifs et temps ludiques d’apprentissage autour de la mobilité durable, du tri sélectif, de la consommation collaborative, et de tout ce qui touche de près ou de loin à l’Economie Sociale et Solidaire. Initialement pensée pour les 15-30 ans, cette manifestation est ouverte à un large public, curieux d’enrichir sa réflexion pour mieux agir…

Prix Dirigeantes Actives 77

Ca y est ! L’association locale Dirigeantes Actives 77 lance son propre prix pour récompenser ces femmes du territoire qui bougent !

Trois prix pour encourager des projets locaux :

– « Remarquable au féminin » pour mettre en lumière une activité non professionnelle (activité bénévole)

– « Business innovant au féminin » pour montrer qu’une jeune entreprise peut innover dans son fonctionnement et / ou sa stratégie

– « Business humain au féminin » pour faire ressortir les implications orientées durables et / ou locales d’une entreprise.

Pour plus d’information sur les formalités de participation et les gains en jeu, posez vos questions directement en cliquant ici !

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :