Archives du blog

[#auboulot] Reprise rédactionnelle sur le blog 1001 idées de décoration !

Bonjour,

Avant de reprendre le travail cet après-midi, un peu de lecture !

Un nouvel article qui traite de fenêtres, ouvertures et menuiseries a été mis en ligne sur le blog de 1001 idées de décoration ! Suivez les conseils de Peggy :)

[#DD] La RSE : parler c’est bien, agir c’est mieux !

Bonjour,

Je vous propose aujourd’hui la lecture de deux passionnants articles traitant de la RSE :

– un premier article de www.say-yess.com qui pose la question de l’utilisé de la RSE. En effet, on en entend beaucoup parler, mais quelles actions s’en suivent ? Cette notion est-elle applicable sans faux-semblants ?

– un second article de www.novethic.fr à propos du drame du Rana Plaza. Derrière un bilan très douloureux, est-ce que les entreprises qui exploitent les travailleurs d’ailleurs pour notre consommation low cost d’ici considèrent vraiment l’ensemble de leurs parties prenantes ?

Bonne lecture !

Pourquoi le client est roi ? Et l’agence son ombre ?

Le (futur) client est roi pour plusieurs bonnes raisons :

il a un projet. Même à un stade embryonnaire, ce dernier mérite tout l’attention de l’agence, qui pratique une écoute active à ce stade de connaissances des ambitions du prospect.

– pour réaliser son projet, le futur client sait souvent ce qu’il veut ou du moins, en a une vague idée. Si ce n’est pas le cas, il confiera ses désirs à l’agence. C’est à ce moment-là que l’agence passe de l’écoute active au questionnement pour formaliser le besoin (c’est-à-dire l’expression d’une nécessité ressentie) et les attentes (le résultat escompté et le cheminement, les exigences qui vont avec) de son interlocuteur. Cette vague d’interrogations gravitant autour du projet « rêvé » permet au client de prendre conscience de sa demande, et à l’agence de lui apporter le fameux recul dont on a tous besoin lorsque l’on est pris « la tête dans le guidon ». Ces deux notions de besoin et d’attentes sont fondamentales et mènent l’agence vers une première étape de réflexion – pas trop aboutie – avec le (futur) client. Cette phase de pré-accompagnement (qui génère le brief complet) permet d’établir la confiance entre les deux partenaires.

il a (ou n’a pas) le budget pour s’offrir les services de l’agence. La formulation d’une estimation chiffrée aide le client à assumer son choix. C’est très binaire : il peut ou ne peut pas. Mais l’agence peut aussi être force de propositions pour trouver un arrangement : un étalement des paiements dans le temps, un geste commercial, ou encore conseiller stratégiquement en amont un décalage du projet pour lui garantir un meilleur impact (saisonnalité,…). Cet échange qu’il faut considérer comme « gagnant-gagnant » (je te fais travailler, tu me concèdes une offre mieux adaptée à ma demande) facilite la confiance réciproque ainsi que la fidélisation, voire la recommandation.

– et nous arrivons au quatrième et dernier point : votre (futur) client ne vous le dit pas forcément, mais il vous fait confiance, apprécie l’entente cordiale que vous développez ensemble dans un esprit de partenariat, ainsi que l’accompagnement opérationnel sérieux que vous lui garantissez au fil du temps, dans un objectif de partage et de performance.

Ce survol très bref de la relation prospect > futur client > client fidèle > client prescripteur montre que l’agence est l’ombre de son client par son écoute active, sa flexibilité, sa capacité à trouver des compromis, à ajuster divers facteurs – qui n’ont pas tous le même degré d’importance en fonction de l’interlocuteur ! -, ses conseils en amont du projet et le nouvel angle de vue avec lequel elle aborde ledit projet…

Dossier Bastamag à consulter !

Bonjour,

J’apprécie le travail du site www.bastamag.net qui relaie des informations peu communes. Je souhaite parler aujourd’hui de son dossier dédié aux projets pharaoniques pas forcément très utiles que notre pays, et plus largement l’Europe lancent de-ci de-là avec une ivresse folle.

Des supermarchés aux BTP en passant par les transports, apprenez-en plus !

 

Ban Ki-Moon : pour une énergie universelle et propre

Bonjour,

Romandie.com met en avant le fait que Ban Ki-Moon cherche à faire comprendre que démocratiser une énergie propre est positif pour les peuples.

%d blogueurs aiment cette page :