Archives du blog

[#communication] Quand les annonceurs JCDecaux se font piquer la vedette

Bonjour,

Vous avez certainement entendu parler de l’info ou l’avez vue passer sur les réseaux sociaux : JCDecaux a connu quelques déconvenues suite à l’invasion de faux panneaux publicitaires dans Paris le 29 novembre.

En effet, pour le lancement de la #COP21, certains manifestent dans les rues (à leur corps défendant), tandis que d’autres finaudent et squattent les sucettes et abribus de JCDecaux pour dénoncer les grands enjeux de ce siècle, et surtout de ce rendez-vous incontournable sur l’avenir du climat. Les affiches étant réalisées par des créatifs inspirés.

L’article de www.strategies.fr revient en détail sur ce fait divers d’hiver ;-)

[#société] Lobbies : tous concernés

Bonjour,

Je voulais mettre à nouveau en avant aujourd’hui un article de www.novethic.fr au sujet du lobbying et vous inciter à vous procurer l’hebdomadaire le 1 numéro 53 qui traite de ce sujet…

[#société] Vous avez loupé les docu de France 5 ?

Bonsoir,

Je vous propose de vous rattraper en visualisant le replay de France 5 hier soir.

Vous pouvez également consulter l’après-docu de l’émission Le Monde en face.

 

Kokopelli dénonce

Bonjour,

J’ai reçu ce message dans ma boîte e-mail ce matin et souhaite relayer l’information… Sait-on jamais !

Nouvelle spéciale de Kokopelli : Avaaz, bas les masques !

ATTENTION : Kokopelli dénonce la campagne frauduleuse d’AVAAZ concernant une prétendue « bourse aux graines » mondiale

Cher(e)s ami(e)s de Kokopelli,

L’organisation américaine AVAAZ a lancé il y a quelques jours une nouvelle campagne de levée de fonds, intitulée « La meilleure manière d’arrêter Monsanto », et diffusée largement sur Internet et par mail, visant supposément à créer le « tout premier eBay pour semences à but non lucratif ».

L’association KOKOPELLI n’est absolument pas à l’origine de cette campagne et ne connaît aucune organisation française ou européenne qui y participerait.

De plus, le courriel faisant la promotion de cette campagne prétend que « une coalition de 20 groupes et personnalités de l’agriculture durable tels que le Center for Food Safety et l’activiste Vandana Shiva sont prêts à lancer le projet. » Nous ne connaissons pas ces groupes, qui ne sont pas nommés, mais nous avons contacté Vandana Shiva à ce sujet et elle nous a répondu ceci : “I am not involved in this initiative, have never been contacted or consulted about it.” (je ne suis pas engagée dans cette initiative, et n’ai jamais été contactée ou consultée à son sujet) !!! Elle a également manifesté son indignation face à la récupération de ses nom et notoriété sur son blog SeedFreedom.

Si, sur ce blog, l’organisation américaine Center for Food Safety endosse ces manœuvres grotesques et parle « d’erreur » et de « malentendu », nous n’y croyons pas du tout. De quel type d’erreur peut-il s’agir lorsqu’il est question de lancer une campagne mondiale, dans 17 langues, pour récolter plusieurs centaines de milliers de dollars, voire des millions – car les sommes globales récoltées sont soigneusement occultées, mais ce sont déjà plus de 55.000 personnes qui ont donné – ?

Nous remarquons, de plus, que le texte de présentation de la campagne est très mal rédigé ; que ses termes sont particulièrement évasifs ; qu’il n’existe aucun site Internet relatif au projet évoqué ; que les “fermiers” et “organisations” partenaires ne sont pas nommés ; que les éventuels fournisseurs et bénéficiaires des semences ne sont pas identifiés ; que les actions projetées ne tiennent aucun compte des contraintes réglementaires qui nous obèrent depuis 60 ans, etc.

Tout cela n’est pas sérieux, et il semble donc que cette campagne soit une nouvelle imposture de l’organisation AVAAZ – dont nous-même, et d’autres, avons déjà dénoncé le caractère plus que douteux par le passé – destinée seulement à récolter des fonds auprès d’internautes généreux mais bien trop crédules.

Nous demandons donc le retrait immédiat de cette campagne – ou bien le détail exact et complet du projet évoqué dans celle-ci, s’il existe – et la transparence la plus totale sur l’utilisation des sommes récoltées, ou leur restitution aux donateurs trompés !

Nous vous recommandons donc la plus grande prudence vis-à-vis de cette campagne, et, de manière générale, vis-à-vis de l’organisation AVAAZ, et vous invitons à faire circuler ce message au plus grand nombre de destinataires possible.

L’équipe de Kokopelli – le 16 juillet 2014.

Quand l’associatif ne l’est plus…

Bonjour,

Je passe aujourd’hui un petit coup de gueule avant le weekend, pendant lequel je lâcherai prise, promis !

Comme beaucoup d’entre vous le savent et l’ont remarqué, j’aime m’investir dans des associations, et ce depuis bien longtemps. Pourquoi ce goût pour le bénévolat ? Je pense qu’il remonte à mes racines et l’envie, le besoin d’être utile aux autres, de se sentir vecteur de quelque chose, de faire partie du changement ou du développement que l’on souhaite.

Une association a pour vocation de laisser la parole à ses membres, de les laisser dénoncer les points faibles et de pointer les choses qui fâchent. Mais aussi d’être à l’initiative de nouveaux projets, de proposer des idées, solutions ou alternatives…

Depuis plusieurs années, je fais partie d’une association qui implique ses membres (notamment les plus « anciens ») parce que c’est totalement légitime pour une association ! De nombreux bénévoles ont envie de s’y investir, d’y passer du temps, d’y consacrer de l’énergie et également de faire profiter au collectif de leurs compétences professionnelles (oui, nous sommes dans un cadre professionnel), sans parler de la recommandation de cette association auprès de leurs réseaux respectifs. Or, lorsque des membres dénoncent les problèmes, et deviennent forces de propositions pour aller de l’avant, ils sont considérés comme de piètres « cailloux dans la chaussure » et leurs idées à peine germées sont grillées.

Et lorsque l’on s’aperçoit que les membres, après s’être investis sont peu écoutés, que des décisions sont prises en haut lieu sans aucune concertation sérieuse, on se rend compte que le discours servi en apparence s’éloigne du sens que les membres veulent réellement donner à l’association. Pas de compromis mène à une perte quasi instantanée de la motivation des bénévoles.

D’autant que la qualité des personnes qui composent les associations en général n’est vraiment pas à remettre en cause : tous les membres ont une personnalité, un projet, des valeurs, c’est d’ailleurs ce rassemblement de personnes qui fait leur richesse.

Ma vision du monde associatif vise d’autres valeurs, d’autres fondements et se veut un peu plus puriste et humaine.  Ses statuts, son socle fondateur, sont là pour assurer à chacun un espace de liberté au sein d’un groupement fait d’hommes et de femmes et non pour museler les opinions et se limiter dans ses objectifs. Une association a besoin d’ambitions, définies et chiffrées, non pas par un bureau « tout puissant », mais bien par ses membres, anciens et récents. Sa vie est constituée par un fourmillement continu de bénévoles et de passages à l’acte. Les attentes envers les bénévoles ne peuvent pas être identiques à celles exigées pour un salarié au sein d’une entreprise, cela va de soi. Par contre, la réussite collective doit impérativement être mise en avant, en n’oubliant personne.

Bientôt le weekend, bientôt les vacances, le temps de souffler et de me décider si oui ou non je renouvelle mon adhésion à la rentrée.

Besoin de repères ?

Bonjour,

Vous vous posez des questions lorsque vous parcourez les rayonnages sans fin des magasins ?

Voici quelques réponses par marque sur le site Greenpeace du Guetteur.

Si vous vous interrogez sur les fruits et légumes en fonction des saisons, vous pouvez consulter la page dédiée du même site.

Vous pouvez même devenir acteur en étant guetteur !

Une vision US de l’UE ?

Bonjour,

Aujourd’hui, un article de médiapart qui donne du grain à moudre et du fil à retordre…

Bonne lecture sur http://blogs.mediapart.fr

A ne plus vouloir être éthiques, on finira par devenir étiques !

Malheur de malheur…

Qu’apprend-on sur le blog de resiliencequebec.wordpress.com ?!

Les abeilles reines sont tuées par Monsanto…

Comment est-ce possible qu’il soit si simple de modifier le vivant, de l’anéantir ?

Comment lutter contre ce capitalisme à tout va qui ne permettra plus de nourrir personne sur cette bonne vieille Terre d’ici quelques années, à la fois car nous serons très nombreux à la peupler, et trop peu nombreux à savoir la cultiver pour de vrai…

Autant de questions qui restent de réelles inquiétudes et laissent entrevoir un avenir de mutations malsaines et technologiquement coûteuses…

Amateurs ou professionnels, PLANTONS, ECHANGEONS, CULTIVONS ensemble pour favoriser la NATURE !

 

 

Mourir pour des idées, l’idée est excellente…

Bonjour,

Je vous invite à lire cet article de Charlie Hebdo, fin défenseur de la liberté d’expression ici et ailleurs.

Risquer de mourir pour dénoncer : ce cas n’est pas isolé, malheureusement !

A prendre en considération et à méditer.

A prendre avec des pincettes

Bonjour,

Aujourd’hui, un article paru sur www.liberterre.fr que j’ai depuis longtemps dans mes cartons et que je souhaite mettre en avant, non pas pour vouloir faire un polémique, mais pour essayer de dégager le vrai du faux. Avaaz y est visée ouvertement, mais ça aurait certainement pu être une autre organisation…

La grande question qui se dégage de ce texte est : quand on est citoyen, faut-il avant tout être méfiant ?! Qu’en pensez-vous ? Quelle est votre réaction lorsque vous lisez cet article ?

Etant dans cette dynamique de dons, je finis par me recentrer sur ce qui compte pour moi : donner à mes proches ou à des cercles plus locaux pour tenter dy percevoir une traçabilité, une transparence qui n’apparaît pas dans les structures à vocation internationale.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :