Archives du blog

[#société] L’Europe du numérique

Bonjour,

A l’heure où l’Europe nous cause bien du tracas, voici quelques raisons d’espérer dans un dossier lié aux évolutions technologiques. Bienvenue dans la sphère européenne du numérique sur www.touteleurope.eu !

Diverses notions et questions sont abordées : L’économie du numérique, nouvelle révolution industrielle ? Le marché unique du numérique, ennemi des artistes ?…

J’ai aussi noté que Corinne Lepage et Jeremy Rifkin se mobilisaient pour un projet très ambitieux : « l’économie du nouveau monde », à retrouver dans un article de www.environnement-magazine.fr

[#événement] Courances et l’agroforesterie

Bonjour,

Je vous fais part d’un beau projet mené à Courances (dont j’affectionne beaucoup le Château voisin) et qui développe un projet fort sympathique…

Bonjour à toutes et à tous,

Après une première journée fort réussie le 13 février dernier, le domaine de Courances, l’Association Française d’Agroforesterie et le Parc Naturel Régional du Gâtinais Français organisent un grand chantier citoyen sur quatre jours, du vendredi 13 au lundi 16 mars.

Ce « grand chantier de haies » est ouvert, pour le nombre de jours qu’ils souhaitent, à toutes celles et tous ceux qui souhaitent s’associer à une démarche agro-écologique locale qui aura, espérons-le, valeur d’exemple pour d’autres territoires.

Tous les détails sur ces journées se trouvent ici, notamment le bulletin d’inscription (obligatoire) où il ne faut surtout pas omettre de mentionner les outils personnels que l’on prendra avec soi.
Alors, à vos sécateurs, pelles et pioches !… et faites passer l’information !

Association UNIS VERS UN MILLY VERT

Suivez nos activités sur les Chroniques Vertes de Milly et d’ailleurs
et sur le blog de la Fête de la Terre à Milly

[#auboulot] Le premier RurBan Brunch de l’année

Bonjour,

Ce matin, j’ai participé au premier RurBan Brunch de l’année… Quel plaisir de voir des têtes connues et nouvelles !

Après un tour de table rapide pour présenter les nouveaux venus, nous avons pris le temps de faire un bilan de 2014 et tracer les perspectives qui nous attendent en 2015…

Le tour autour d’une animation galette des rois !

Dans la joie et la bonne humeur, j’ai retrouvé le collectif de ma CAE :-)

[#événement] Un Bout de Chemin et &maCom au speed dating de la mutualisation

Bonjour,

Ce midi, Anne et moi-même serons présentes au Speed Dating de la mutualisation organisé par l’association RESO77 !

Nous serons ravies de vous y croiser !

[#événement] Milly vert

Bonsoir,

Petit post pour vous inviter à participer à la fête de la Terre qui a lieu à Milly autour de débats et projections… Dépêchez-vous, c’est ce weekend, à partir de vendredi, et sur réservation !

Plus d’informations en lisant le dépliant

(Merci Malise)

agriculture collaborative

Bonjour,

Avant-dernier post avant les congés d’été… A propos de l’agriculture collaborative : des petits malins inventent des modèles d’engins à dupliquer tel un meccano ou un lego à l’échelle 1.

C’est à découvrir sur www.bastamag.net !

Bag’n Watts, la recette pour la foire de Paris :)

Sur le stand 16, allée 3 du Pavillon 1 de la Porte de Versailles, pendant la foire de Paris :

Déposez délicatement un constat (on n’y voit rien dans nos sacs de filles),

Extrapolez et pensez plus loin ensemble (on pourrait peut-être en plus recharger nos appareils mobiles ?!),

Prenez une pincée d’histoire de famille ayant participé au concours Lépine dans les années 1930 (sur un tout autre sujet ;)),

De bons moments partagés,

Une envie de mener un projet avec un aspect social (un ESAT est en charge de la production industrielle),

Insérez une touche de France,

Puis un zest de créativité et de design (avec Célia Granger),

Coupez finement un morceau d’autonomie en tranches de do it yourself (les patrons seront bientôt sur le site pour confectionner vous-même votre Bag’n Watts !),

Ajoutez-y un tirage au sort pour tenter de gagner un Bag’n Watts,

Saupoudrez dessus quelques interviews et des passages de visiteurs passionnants…

Vous obtenez des sourires, de la bonne humeur et un projet innovant qui sera certainement décliné sous d’autres formes  : www.bag-n-watts.fr !

Croissance : pour ou contre ?

Bonjour,

Je vous invite à consulter l’interview de Mme Méda dans l’émission « Un Monde d’Idées » de France Info… Passionnant point de vue que je partage !

Prenez 15 minutes de votre temps pour appréhender ce discours intelligent. Nous sommes en pleine transition… A nous de jouer !

La sobriété heureuse : c’est possible

Bonjour,

Voici un article de www.bastamag.net qui témoigne que oui, il est possible de se passer de beaucoup de choses pour laisser place à l’essentiel.

En parlant de sobriété heureuse, de développement durable, tout ça… Vous aimeriez vous y mettre mais vous ne savez pas comment ? Consultez le guide www.monecocity.fr et suivez quelques conseils et astuces !

Coup de gueule d’une entrepreneure déterminée à lutter contre « la crise »

Bonjour,

Je souhaite aujourd’hui exprimer un coup de gueule, si ce n’est un ras-le-bol de « la crise ».

Cette fameuse crise, elle a évolué, pris différentes formes : sociale, sociétale, climatique, sanitaire, alimentaire, du logement, financière, politique, énergétique, économique, pétrolière,…

On m’en a parlé quand je faisais ma crise d’adolescence, en me disant que dans l’histoire, et même encore aujourd’hui, il y avait de terribles crises -menant parfois à la guerre ou à de sévères affrontements-, dans les sketchs de Coluche, elle était aussi d’actualité, puis vaguement dans les articles de presse depuis 2008 grâce aux traders et à un système capitaliste précaire, qui creusent honteusement les inégalités (aussi bien Nord/Sud que Nord/Nord)… Le plus alarmant : les jeunes générations sont bercées par ce mot clef « crise » : où est l’issue ?!

Premièrement, de mon point de vue, purement citoyen, les crises ne sont-elles pas le prix à payer pour avoir la Paix ? Au moment où un grand homme comme Nelson Mandela s’en est allé, ne serait-ce pas le type de propos à valoriser dans/par les médias (plutôt que de l’hyper-factuel franchement triste, voire débilitant parfois) ?

Deuxièmement, et là, je parle plus en tant qu’entrepreneure : les réseaux de chefs d’entreprises qui représentent sincèrement de réels atouts pour dynamiser le tissu économique sur le terrain grâce à l’organisation de rencontres, petits-déjeuners, conférences etc. jouent  (trop ?) souvent la carte de la crise (heureusement, ce n’est pas le cas de tous, je préfère le souligner au passage !). Ainsi, pas une semaine ne passe depuis quelques mois sans que je reçoive un ou deux courriels mentionnant « comment recruter en période de crise ? », « vendre pour lutter contre la crise », « exporter quand les temps sont durs »…

Et là : crise de nerfs derrière mon écran !!!

Je (me) pose ces questions : cette façon de se recroqueviller sur « la crise » est-elle la bonne ? Ne vaut-il mieux pas promouvoir des alternatives, trouver des termes plus enjoués et dynamisants que « la vilaine, l’horrible, l’effrayante crise qui vous fait peur et qui a bien raison » ? Qu’en est-il dans d’autres pays (Européens ou non) : parle-t-on autant de la crise ? Ne pouvons-nous pas simplement accepter que nous sommes dans un système planétaire en pleine mutation, en pleine (re)naissance ? 

De façon plus générale, les entrepreneur-e-s sont des personnes qui prennent des risques – sans forcément s’en rendre compte, d’ailleurs. L’entrepreneur-e cherche à vivre de son offre (produits / prestations). Son intérêt est également de voir du monde, rompre son isolement en tant que créateur-trice d’activité économique, échanger, créer du lien, faire du business, trouver des partenaires…

Sa participation à un réseau ou à un repas d’affaires ne dépendra pas uniquement du thème qui lui sera proposé. Cependant, le choix des mots est important !
Et je me vois démoralisée à cliquer sur « supprimer » dès que je reçois un courriel d’un réseau me proposant de payer un repas 25€ pour voir du monde, mais aussi pour parler de « la crise »…

Qu’il y ait une crise ou pas : qui peut donc prévoir et prédire l’avenir ?

Peut-être avons-nous le droit (ou avons-nous l’opportunité de saisir le droit) de cesser d’entretenir cette crise ? Nous pourrions avoir de « meilleures relations » avec elle, en prenant du recul par exemple ?
Ou bien, faut-il que les entrepreneur-e-s s’en sentent finalement responsables ? Faut-il qu’ils-elles s’arrachent les cheveux à propos de la crise ?

Elle est présente, elle fait couler des entreprises : c’est un fait (désolant). Mais elle est aussi l’occasion de « rebondir » !

Certes, je comprends qu’en tant que gestionnaire, il soit nécessaire de pouvoir anticiper les choses (décisions stratégiques, opérations financières,…), mais ne pouvons-nous pas, en tant que créateurs nous positionner pour bouleverser l’existant à notre « petit niveau » ? Ne pouvons-nous pas croire en des projets/progrès alternatifs ?

Est-ce que, par exemple, l’Economie Sociale et Solidaire ne peut pas rassembler les intelligences, permettre à certain-e-s d’entrevoir des solutions concrètes et mettre en place de nouvelles pratiques ? Est-ce que le « chacun pour soi » a encore de la valeur ? Un mode plus collectif ne mériterait-il pas plus d’attention ?

Et alors, je verrai arriver des courriels, me proposant d’écouter et de parler de « solutions positives », d' »alternatives », d' »échanges », de « bonnes pratiques », d' »humain », d' »ensemble », de « glocal » (global + local)…

Là, je me déplacerai peut-être enfin pour aller tisser du lien vers l’extérieur, et mettrai mon moral non plus dans mes chaussettes trouées par la crise, mais le façonnerai en forme de sourire pour l’accrocher à mon visage pour faire du business mais aussi, pour avoir une bonne crise… de rire !

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :