Archives du blog

[#société] #DD dur dur de faire mieux…

Bonjour,

Aujourd’hui, un petit rappel pour vous informer que depuis le 13 août, nous – l’humanité toute entière – vivons entièrement sur le futur. Nous avons épuisé nos réserves.

Pour en savoir plus sur le jour du dépassement, je vous propose la lecture de l’article de www.lemarchecitoyen.net

[#DD] La RSE : parler c’est bien, agir c’est mieux !

Bonjour,

Je vous propose aujourd’hui la lecture de deux passionnants articles traitant de la RSE :

– un premier article de www.say-yess.com qui pose la question de l’utilisé de la RSE. En effet, on en entend beaucoup parler, mais quelles actions s’en suivent ? Cette notion est-elle applicable sans faux-semblants ?

– un second article de www.novethic.fr à propos du drame du Rana Plaza. Derrière un bilan très douloureux, est-ce que les entreprises qui exploitent les travailleurs d’ailleurs pour notre consommation low cost d’ici considèrent vraiment l’ensemble de leurs parties prenantes ?

Bonne lecture !

[#développementdurable] La planète est épuisée

Bonsoir,

Je partage aujourd’hui la vision de la Bolivie quant à l’exploitation des ressources de la Terre. Les Boliviens se disent, entre autre, plus respectueux de la Nature que nous autres, Occidentaux… Et j’ai très peu de mal à les croire. Découvrez ce point de vue sur www.reporterre.net

Chevron : dehors

Bonjour,

Je partage aujourd’hui l’article lu il y a quelques jours sur www.bastamag.net à propos du blocus Polonais contre Chevron, exploitant de gaz de schiste.

Quand l’associatif ne l’est plus…

Bonjour,

Je passe aujourd’hui un petit coup de gueule avant le weekend, pendant lequel je lâcherai prise, promis !

Comme beaucoup d’entre vous le savent et l’ont remarqué, j’aime m’investir dans des associations, et ce depuis bien longtemps. Pourquoi ce goût pour le bénévolat ? Je pense qu’il remonte à mes racines et l’envie, le besoin d’être utile aux autres, de se sentir vecteur de quelque chose, de faire partie du changement ou du développement que l’on souhaite.

Une association a pour vocation de laisser la parole à ses membres, de les laisser dénoncer les points faibles et de pointer les choses qui fâchent. Mais aussi d’être à l’initiative de nouveaux projets, de proposer des idées, solutions ou alternatives…

Depuis plusieurs années, je fais partie d’une association qui implique ses membres (notamment les plus « anciens ») parce que c’est totalement légitime pour une association ! De nombreux bénévoles ont envie de s’y investir, d’y passer du temps, d’y consacrer de l’énergie et également de faire profiter au collectif de leurs compétences professionnelles (oui, nous sommes dans un cadre professionnel), sans parler de la recommandation de cette association auprès de leurs réseaux respectifs. Or, lorsque des membres dénoncent les problèmes, et deviennent forces de propositions pour aller de l’avant, ils sont considérés comme de piètres « cailloux dans la chaussure » et leurs idées à peine germées sont grillées.

Et lorsque l’on s’aperçoit que les membres, après s’être investis sont peu écoutés, que des décisions sont prises en haut lieu sans aucune concertation sérieuse, on se rend compte que le discours servi en apparence s’éloigne du sens que les membres veulent réellement donner à l’association. Pas de compromis mène à une perte quasi instantanée de la motivation des bénévoles.

D’autant que la qualité des personnes qui composent les associations en général n’est vraiment pas à remettre en cause : tous les membres ont une personnalité, un projet, des valeurs, c’est d’ailleurs ce rassemblement de personnes qui fait leur richesse.

Ma vision du monde associatif vise d’autres valeurs, d’autres fondements et se veut un peu plus puriste et humaine.  Ses statuts, son socle fondateur, sont là pour assurer à chacun un espace de liberté au sein d’un groupement fait d’hommes et de femmes et non pour museler les opinions et se limiter dans ses objectifs. Une association a besoin d’ambitions, définies et chiffrées, non pas par un bureau « tout puissant », mais bien par ses membres, anciens et récents. Sa vie est constituée par un fourmillement continu de bénévoles et de passages à l’acte. Les attentes envers les bénévoles ne peuvent pas être identiques à celles exigées pour un salarié au sein d’une entreprise, cela va de soi. Par contre, la réussite collective doit impérativement être mise en avant, en n’oubliant personne.

Bientôt le weekend, bientôt les vacances, le temps de souffler et de me décider si oui ou non je renouvelle mon adhésion à la rentrée.

Et si la vraie intelligence était collective ?

Bonjour,

Petit retour sur l’expérience de M. Pittet… Mais si, vous savez… Le créateur du gel hydro-alcoolique !

C’est à lire sur http://rue89.nouvelobs.com

Amarante ! Ou plutôt Ah… Marrante !

Bonjour,

Qu’ouie-je, qu’entends-je, que vois-je, que lis-je ?

Une plante résisterait encore et toujours à Monsanto ? En tous cas, l’article de http://lesmoutonsenrages.fr fait état d’un revirement de comportement de la part d’agriculteurs se sentant dupés par la firme aux 1 000 gênes.

(merci Steven)

Ca fait une semaine !

Bonjour,

Depuis une semaine, la nouvelle est tombée à propos des gaz de schiste.

Petit article paru sur www.20minutes.fr pour les retardataires…

Ikea, un groupe pas comme les autres ?

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous propose de vous pencher sur LA marque d’ameublement chic et pas cher… Qui sait aussi faire la cuisine (pas toujours saine comme le montre cet article de www.bioaddict.fr) et vous fait parcourir des kilomètres pour trouver le lit, la table, la chaise dont vous rêviez car personne d’autre n’en fait d’aussi bien : Ikea.

Un premier article très factuel permet de comprendre que ce géant du design grignote 1% du bois dans le monde dans l’article de www.tdg.ch

Un second montre que la marque cherche à s’engager et pas uniquement avec des cartons permettant un minimum d’emballage, un maximum de montage en kit (c’est aussi sa marque de fabrication, avec la « petite vis du suspens » qui ne va nulle part dans l’étagère de 3 mètres de large sur 2 mètres de haut ;-)), mais aussi en tentant de sortir du modèle papier de son catalogue à l’ère du numérique, à lire sur www.challenges.fr

Un troisième article prouve que la marque a une philosophie unique en son genre, avec l’exemple de visite des consommateurs chinois, qu’elle sait s’adapter aux cultures des pays dans lesquels elle s’implante, c’est à découvrir sur http://golem13.fr.

Et un dernier article remet en cause ce modèle du tout en kit pour valoriser le « DIY » ou « Do it yourself » (faites le vous-même pour les non-anglophones), en proposant des meubles en open source, à consulter sur www.lesoir.be.

Alors, ce weekend, vous faites quoi comme choix ?! Un musée ou Ikea ?!

(merci à celles et ceux qui m’ont fourni quelques liens :))

Gaz et pétrole de schiste, une plaie béante

Bonjour,

Aujourd’hui, je fais référence à un article paru sur www.actu-environnement.com il y a déjà quelques jours mais que je trouve significatif de la démission politique dès que les lobbys arrivent avec leurs grosses mallettes pleines de billets.

Pour le coup, sans vouloir faire la promotion de la sénatrice Mme Lipietz, je me permets de vous renvoyer à la lecture de son site pour vous montrer que des « irrésistibles gaulois résistent encore et toujours à l’envahisseur » !

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :