Archives du blog

[#DD] Alternatiba en Seine-et-Marne

Bonsoir,

Malheureusement, je n’ai pu me rendre à cet événement, mais espère bien en avoir des échos prochainement via mes réseaux !

Alternatiba se lance du côté de Sénart… Une façon de dynamiser le territoire autour des enjeux du développement durable comme le souligne l’article de www.seine-et-marne-invest.com

Alors, envie de se mobiliser ?

Publicités

On peut rire de tout…

Bonjour,

Suivez les épisodes du droit de semer !!!

Excellente vidéo que j’ai pu consulter grâce à un article paru dans la newsletter du portail intelligent www.lemarchecitoyen.net.

Fukushima, ou le démantèlement impossible ?

Bonjour,

Un troisième article aujourd’hui pour reparler de Fukushima et de son démantèlement.

Etant donné les taux de radioactivité sur place, des robots seront envoyés… Fukushima : le désastre destructeur, créateur d’emplois ?

Plus d’infos sur le site de  TV5

Un bien pour un mal ?

Monsanto perd un procès contre un agriculteur français… comme le montre l’article paru sur Yahoo.fr

Un échec pour mieux rebondir en appel ? Une façon de faire parler de soi ?

Un élément choquant de cet article est la phrase de l’agriculteur victime qui affirme qu' »Il est impossible aujourd’hui d’acheter des semences en dehors de Monsanto ».

Heureusement que des associations se battent contre ce monopole, comme Kokopelli par exemple. Sans parler de la promotion de l’agriculture bio ou raisonnée via les AMAP ou Terre de Liens, par exemple.

(merci Steven)

Compte-rendu des Rencontres ICDD 22 et 23 Novembre 2011

Bonjour,

J’ai enfin eu le temps de synthétiser les propos recueillis lors des deux jours de conférences proposés par ICDD (et TInkuy) à l’UPEC les 22 et 23 novembre derniers.

Pour lire le CR (plus de 20 pages), cliquez ici.

Sécheresse dans la Corne de l’Afrique…

C’est tout une zone, toute une région, tout un pays touché par la sécheresse et la famine, entrainant malnutrition, déshydratation,, fuites des populations locales et malheureusement souvent la mort… Les humains, le bétail, la végétation : peu de choses parviennent à survivre dans cet univers hostile.

L’aide humanitaire n’est pas de trop. Mais la mobilisation internationale manque. Les grands donneurs qu’étaient les pays occidentaux, eux-mêmes en crise, ont du mal à ne pas couper les robinets aux vues des sommes folles à distribuer dans leur propre système capitaliste en train de tomber en lambeaux (mais sans trouver de solutions concrètes, sans essayer de lutter contre des préjugés économiques et surtout, surtout, sans jamais évoquer les situations alternatives et durables, beaucoup plus viables mais trop loin du monde de la Bourse si chère à nos coeurs (mais qui n’hésite pas à spéculer sur le prix des denrées alimentaires que les populations d’Afrique ne peuvent plus se procurer))…

Pour en savoir plus, un article complet vous est proposé sur notre-planete.info

Mais QUID de ces camps dans les années à venir ? Est-ce que les « déserteurs forcés » auront le courage de retourner sur leurs terres desséchées ? Si plusieurs peuples se retrouvent au même endroit, dans des conditions peu décentes, n’y a-t-il pas des risques de frictions et à terme de conflits locaux ? Jusqu’à quand les ONG pourront subvenir aux besoins de centaines de milliers de personnes ? Font-elles toutes excellemment bien leur travail ?

%d blogueurs aiment cette page :