Archives du blog

[#communication] Les interactions sur les réseaux : entre échauffement et silence pesant

Bonjour,

Je relaie aujourd’hui un article de www.leblogducommunicant2-0.com lu il y a quelques jours au sujet des nouveaux espaces d’échanges que nous proposent les réseaux sociaux (au même titre que les forums, les commentaires d’utilisateurs ou de lecteurs…).

Kokopelli dénonce

Bonjour,

J’ai reçu ce message dans ma boîte e-mail ce matin et souhaite relayer l’information… Sait-on jamais !

Nouvelle spéciale de Kokopelli : Avaaz, bas les masques !

ATTENTION : Kokopelli dénonce la campagne frauduleuse d’AVAAZ concernant une prétendue « bourse aux graines » mondiale

Cher(e)s ami(e)s de Kokopelli,

L’organisation américaine AVAAZ a lancé il y a quelques jours une nouvelle campagne de levée de fonds, intitulée « La meilleure manière d’arrêter Monsanto », et diffusée largement sur Internet et par mail, visant supposément à créer le « tout premier eBay pour semences à but non lucratif ».

L’association KOKOPELLI n’est absolument pas à l’origine de cette campagne et ne connaît aucune organisation française ou européenne qui y participerait.

De plus, le courriel faisant la promotion de cette campagne prétend que « une coalition de 20 groupes et personnalités de l’agriculture durable tels que le Center for Food Safety et l’activiste Vandana Shiva sont prêts à lancer le projet. » Nous ne connaissons pas ces groupes, qui ne sont pas nommés, mais nous avons contacté Vandana Shiva à ce sujet et elle nous a répondu ceci : “I am not involved in this initiative, have never been contacted or consulted about it.” (je ne suis pas engagée dans cette initiative, et n’ai jamais été contactée ou consultée à son sujet) !!! Elle a également manifesté son indignation face à la récupération de ses nom et notoriété sur son blog SeedFreedom.

Si, sur ce blog, l’organisation américaine Center for Food Safety endosse ces manœuvres grotesques et parle « d’erreur » et de « malentendu », nous n’y croyons pas du tout. De quel type d’erreur peut-il s’agir lorsqu’il est question de lancer une campagne mondiale, dans 17 langues, pour récolter plusieurs centaines de milliers de dollars, voire des millions – car les sommes globales récoltées sont soigneusement occultées, mais ce sont déjà plus de 55.000 personnes qui ont donné – ?

Nous remarquons, de plus, que le texte de présentation de la campagne est très mal rédigé ; que ses termes sont particulièrement évasifs ; qu’il n’existe aucun site Internet relatif au projet évoqué ; que les “fermiers” et “organisations” partenaires ne sont pas nommés ; que les éventuels fournisseurs et bénéficiaires des semences ne sont pas identifiés ; que les actions projetées ne tiennent aucun compte des contraintes réglementaires qui nous obèrent depuis 60 ans, etc.

Tout cela n’est pas sérieux, et il semble donc que cette campagne soit une nouvelle imposture de l’organisation AVAAZ – dont nous-même, et d’autres, avons déjà dénoncé le caractère plus que douteux par le passé – destinée seulement à récolter des fonds auprès d’internautes généreux mais bien trop crédules.

Nous demandons donc le retrait immédiat de cette campagne – ou bien le détail exact et complet du projet évoqué dans celle-ci, s’il existe – et la transparence la plus totale sur l’utilisation des sommes récoltées, ou leur restitution aux donateurs trompés !

Nous vous recommandons donc la plus grande prudence vis-à-vis de cette campagne, et, de manière générale, vis-à-vis de l’organisation AVAAZ, et vous invitons à faire circuler ce message au plus grand nombre de destinataires possible.

L’équipe de Kokopelli – le 16 juillet 2014.

Résultats du Prix Pinocchio 2013

Rebonjour,

Voici le résultat du classement du Prix Pinocchio 2013, organisé par les Amis de la Terre, en espérant que vous ayez voté !

Comment trouver des entreprises éco-responsables avec pagesjaunes.fr

Je voulais vous faire part d’un message reçu hier concernant un nouveau service proposé par PagesJaunes…

Pagesjaunes.fr intègre désormais un nouveau critère de recherche permettant aux internautes de trouver des entreprises éco-responsables détenteurs de l’un des 36 labels ou marquages portant sur le développement durable, la protection de l’environnement ou concernant des engagements sociaux et sociétaux.

Pour sélectionner ces labels ou marquages éco-responsables, PagesJaunes a fait appel à un comité d’experts indépendants et reconnus dans leur domaine : Sylvain Lambert, mais aussi Tristan Lecomte (Président Fondateur d’AlterEco et fondateur du collectif « Pur Projet ») ou encore Elisabeth Laville, (Fondatrice d’UTOPIES et co-fondatrice du site « mescoursespourlaplanete.com »), ainsi que des experts de l’ADEME.

Et parce que les images sont parfois plus impactant que les mots ;-), voici une vidéo qui présente la démarche.

Pourquoi cette initiative de PagesJaunes ?

Le cœur de métier de PagesJaunes c’est de mettre en relation des consommateurs et des entreprises en fournissant de l’information utile pour permettre de faire le bon choix. Pour contribuer de manière positive et efficace au développement de la notion de RSE, PagesJaunes a donc souhaité pousser cette logique en y intégrant de l’information environnementale, sociale et sociétale qui puisse répondre aux attentes des Français en matière d’information éco-responsable. Ainsi, si Plus de 2/3 des Français intègrent des critères environnementaux et sociaux dans leurs démarches au quotidien, ils sont 67% à ignorer où trouver de l’information sur l’éco-responsabilité des entreprises1.

Pour qui ?

Dans un premier temps, les adeptes de la « green attitude » sont les principaux concernés par cette nouvelle démarche qui permet d’identifier rapidement les professionnels éco-responsables grâce à un picto en forme de feuille verte, mais aussi de consulter leurs fiches détaillées dédiées à leurs initiatives éco-responsables. Mais cette démarche vise aussi à développer la prise en compte de critères RSE dans le choix de professionnels par les consommateurs et inciter ainsi plus d’entreprises à s’engager à adopter des démarches éco-responsables.

Le service qui vient d’être lancé sur pagesjaunes.fr, permet aujourd’hui de trouver près de 20 000 entreprises détentrices d’un des 36 labels ou marquages retenus. PagesJaunes espère étendre rapidement l’échantillon et intégrer par la suite d’autres labels ou marquages. Pour cela, l’avis et suggestions des internautes seront utiles et pris en compte.

Vous pouvez ainsi proposer des labels ou marquages, ils seront étudiés pour être sélectionnés s’ils remplissent les critères définis. Une adresse mail a été créée à cet effet : eco-responsabilite@pagesjaunes.fr

Pour plus d’information sur le projet rendez-vous sur http://www.ecoresponsabilite.pagesjaunes.fr

1Étude PagesJaunes/BVA sur les Français et l’éco-responsabilité, basée sur une enquête menée du 22 au 26 août 2011 auprès d’un échantillon représentatif de 1 028 individus de 15 ans et plus.

%d blogueurs aiment cette page :