Archives du blog

[#auboulot] Travailler chez soi

Bonjour,

On me dit souvent « mais comment tu fais pour bosser chez toi ? Moi, je n’y arriverai pas »

En fait, travailler chez soi, c’est très agréable. Il suffit d’un espace dédié, et d’un peu de discipline. Au bout de 5 ans et demi, on s’habitue, et cela sans se couper du monde (attention à l’isolement du créateur d’entreprise ;)) ! Réseauter dans des petits-déjeuners d’entrepreneurs ou aller sur des salons sont de bons prétextes pour mettre le nez dehors – malgré la pluie.

Déjà, il faut se lever le matin. Cette action est facilité si votre conjoint se lève tôt.

Puis, grâce à des outils comme KanBanFlow (que l’une de mes partenaires Sylvie – Sylbohec m’a recommandé), j’avance plus vite, parviens à me timer, à savoir si je suis efficace ou pas. Faire des « to do lists » est également un exercice qui facilite le quotidien. S’entourer de partenaires fiables et aidants (dédicace à Anne, Muriel et Delphine) et d’ouvrages de référence permet d’ouvrir l’esprit.

L’idée est de se créer les conditions idéales pour travailler. Le bureau en mode « prêt à agir » comme dit Laurence de ToutEnPlace, écouter de la musique classique ou FIP m’aide aussi dans ma créativité. Allumer un petit encens et une bougie me stimule aussi. Parfois, Fidélio vient me rendre visite pour un câlin…

Certes, il peut arriver de gérer les animaux domestiques ou le linge dans une journée en home office, mais sur des plages horaires bien spécifiques (pendant le repas). Après tout, le créateur est libre de gérer son temps comme bon lui semble. La discipline vient toute seule puisque sans un minimum de rigueur et d’application (et de perfectionnement dans cette application), on ne mange pas à la fin du mois… Cela motive beaucoup plus qu’on ne le pense (au passage, merci Maslow pour ta pyramide des besoins ;-)).

Sur ces bons mots, je vais me faire un bon thé et poursuivre mon travail.

Bonne journée à vous !

Publicités

[#auboulot] monECOCITY référencé sur BBZ !

Bonsoir,

Je vous invite à consulter la page dédiée à notre client monECOCITY sur le site du mouvement citoyen BleuBlancZèbre. Apprenez à découvrir ce que recouvre cette 1ère franchise sociale collaborative à vocation locale !

Et pour les plus curieux du mieux-vivre ensemble, cliquez ici pour télécharger le guide créé par monECOCITY !

[#développementdurable] La planète est épuisée

Bonsoir,

Je partage aujourd’hui la vision de la Bolivie quant à l’exploitation des ressources de la Terre. Les Boliviens se disent, entre autre, plus respectueux de la Nature que nous autres, Occidentaux… Et j’ai très peu de mal à les croire. Découvrez ce point de vue sur www.reporterre.net

[#auboulot] Vous vous questionnez sur votre com’ ?

Bonsoir,

La journée de travail est terminée et avec elle son lot de questions : est-ce que je communique bien sur mon activité ? Comment puis-je prendre le recul nécessaire pour savoir si je m’y prends comme il faut ? Qui pourrait m’aider à développer ma com’ de façon plus cohérente ?

On a certainement la réponse ! Vous pouvez participer aux cycles d’ateliers thématiques qu’Anne Delmer-Berhil et moi-même animons en Seine-et-Marne.

Retrouvez toutes les dates sur la page dédiée du blog &maCom et remplissez le petit questionnaire proposé pour avoir plus d’informations ! Au plaisir de vous y retrouver !

 

 

Tiers-lieux : kézako ?

Bonjour,

Je souhaite aujourd’hui vous informer quant aux « tiers-lieux ». Cette expression est dans toutes les bouches…Et www.communicationetentreprise.com fait le point.

Retour sur un terme très en vogue et souvent méconnu par les acteurs économiques qui pourraient pourtant en tirer de nombreux bénéfices !

Et vous, vous utilisez un tiers-lieu au quotidien ?!

Territoires durables

Bonjour,

Voici le communiqué de presse reçu de la part de l’association 4D :

PARUTION : « Agenda 21 et participation : la voix de tous sur la voie de l’intérêt général »Cahier n°6 – Observatoire national des agendas 21 locaux – oct. 2012

En réponse aux préoccupations des collectivités et pour conclure sa réflexion des années 2011-2012 sur la philosophie et les pratiques de participation dans les agendas 21 locaux, l’Observatoire publie aujourd’hui son Cahier n°6 : « Agenda 21 et Participation, la voix de tous sur la voie de l’intérêt général ». Ce Cahier, construit autour des enseignements des collectivités, donne des éléments clefs pour construire, animer et mettre en œuvre un projet territorial de développement durable en s’appuyant sur la participation de l’ensemble de la société civile.

Pendant 2 ans, l’Observatoire national des agendas 21 locaux s’est interrogé sur les interactions entre processus participatifs et projets territoriaux de développement durable. Comment leur rencontre peut permettre une véritable métamorphose des territoires ? A quelles conditions la participation de tous les acteurs permet-elle de transformer les modes de vie, l’économie territoriale, les façons de pensée, les politiques locales pour une société plus durable ?

Au terme de cette réflexion, la participation, n’apparait plus uniquement comme un moyen de rationnaliser l’action publique mais comme un enjeu démocratique, de construction commune du projet politique local et de l’intérêt général. Faire participer aux différentes étapes, citoyen, acteurs privés (PME, PMI, artisans, grands groupes), associations, pouvoirs publics, devient ainsi le socle d’une démocratie inclusive basée sur la réciprocité et la co-responsabilité.

Le Cahier publié aujourd’hui, « Agenda 21 et Participation, La voix de tous sur la voie de l’intérêt général », rassemble l’ensemble de cette réflexion, issue notamment de l’Atelier, organisé avec le Conseil général de Gironde et ses partenaires à Bordeaux, en novembre 2011.

A travers expériences, analyses d’acteurs, compilations des échanges de l’Atelier, il démontre que pour atteindre cet objectif d’inclusion pour construire l’intérêt général partagé, des ingrédients importants sont à réunir : le travail de prospective, l’appui sur une mobilisation large de l’intelligence collective, le recours à des exigences fortes méthodologique et organisationnelle. Enfin, la pratique de la participation dans les agendas 21 est une occasion forte pour renouveler le rapport à la chose publique et à l’exercice de la démocratie par tout à chacun : c’est un ferment d’une innovation démocratique à travers les expérimentations qui y sont conduites, les modes d’implications nouvelles des acteurs (réseau capacitation, entreprise pro active, élu aux missions renouvelées).

Découvrez le Cahier de l’Observatoire en téléchargement ici.

Commandes : Le Cahier est disponible en version imprimée gratuitement, moyennant frais de port, pour diffusion plus large dans vos réseaux.

contact@observatoire-territoires-durables.org

%d blogueurs aiment cette page :