Archives du blog

Le programme d’&maCom en Avril

Bonjour,

Je vous informe que du 1er au 7 Avril, je serai en vacances.

Je reste disponible : j’aurai accès à Internet.

En Avril, je prends de nouvelles fonctions en mi-temps : attachée parlementaire de la Sénatrice Hélène Lipietz. Je prends la relève de Céline Romain qui m’a très amicalement proposé le poste (merci encore).
Cela ne met aucunement à mal mon investissement pour &maCom : il s’agit avant tout de mon petit bébé chéri d’entreprise d’amour que je souhaite mener à bien ;-)

Au plaisir de vous revoir, d’avoir de vos nouvelles, d’échanger avec vous…

Trouver sa place

Bonjour,

Aujourd’hui, un petit article qui souligne les questions que pose le fait de travailler et d’être bénévole dans le monde associatif.

La frontière est complexe, le dire est risqué, le temps est compté… Que l’on s’engage dans sa vie d’actif-créateur d’entreprise ou que l’on s’investisse au sein d’une association relève souvent du défi. Et lorsque l’on veut faire les deux, il est souvent difficile de trouver l’équilibre, de ne pas se sentir tiraillé, culpabilisant toute une soirée d’avoir mobilisé sa force et son énergie dans une réunion associative plutôt que d’avoir travaillé.

Il y a tellement de « bonnes causes » et tellement d’horizons humains à découvrir en parcourant le monde associatif. C’est une réelle force de notre territoire (local et national) que de pouvoir faire partie d’une communauté, agir, s’épanouir dans le monde associatif. Tisser des liens, rencontrer des gens, discuter d’un thème, partager une passion, devenir amis… Tant d’aventures vivantes, tant de projets militants, innovants, sportifs, humanitaires, culturels à défendre.

Côté travail, le fait de gagner sa vie est pour certains un problème, surtout lorsque l’on se sent fait pour le monde associatif. Cependant, c’est vital. C’est pourquoi trouver sa place dans un emploi qui correspond à nos attentes, à nos valeurs et à notre éthique est chose exquise. Même si elle demande efforts et persévérance sur le long terme. Cette autre aventure permet également de cheminer de client en client, de contact en contact, de réseau en réseau et de glaner de-ci de-là des informations diverses et variées, qui sont autant d’atouts à la créativité et à l’invention de choses nouvelles, novatrices et intelligentes en solo ou avec d’autres professionnels motivés.

Je lisais un grand titre de presse ce weekend « Bipolaire – le mal du XXIème siècle ? » Est-ce que cette bipolarité n’est pas typiquement représentée lorsque l’on veut devenir grâce au business et être grâce à l’association ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faites-vous partie du monde associatif ? Comment voyez-vous les choses ?

%d blogueurs aiment cette page :