Archives du blog

[#DD] COP 21, 5000 jeunes s’engagent pour se faire entendre

Bonjour,

Aujourd’hui, un article fort intéressant lu dans la super newsletter de http://e-rse.net à propos de la COY21, oui oui, vous ne rêvez pas, COY pour Conference Of Youth. Elle se tiendra en novembre et réunira environ 5000 jeunes pour évoquer les problèmes climatiques. Car la jeune génération n’est pas en manque d’idées pour faire progresser la cause de la lutte contre le changement climatique. Alors pourquoi ne pas leur faire confiance et les écouter attentivement ? Les organisations et gouvernements (et lobbies ?!) ne sont pas les seuls à pouvoir décider : les citoyens dans leur ensemble et les jeunes en priorité doivent se saisir de cet enjeu en vue d’une mobilisation de masse pour innover, créer, inventer des systèmes intelligents qui iront à l’encontre de nos très chères habitudes (qui nous coûtent déjà très cher)…

[#communication] Réseauter : tout un art !

Bonjour,

Entre midi et deux, je vous propose un petit test sympathique j’avais trouvé il y a quelques temps en consultant la newsletter de www.placedesreseaux.com

Saurez-vous stimuler le « réseauteur » qui est en vous ? ;-)

[#développementdurable] Et la forêt, vous y avez pensé ?

Bonjour,

J’ai lu un article intéressant dans la dernière newsletter de www.e-rse.net à propos de « l’empreinte forêt ».

Je vous laisse découvrir cela et me livrer vos impressions sur le sujet… Pensez à faire le quizz (pour ma part je me situe entre la première et la deuxième zone, et vous ?).

E-mailing, des chiffres intéressants

Bonjour,

Je tiens juste à vous faire un retour d’expériences autour de l’envoi d’e-mailing.

Déjà, qu’est-ce qu’un e-mailing ? Il s’agit d’un courriel qui peut avoir plusieurs objectifs. On en recense deux principaux (mais pas uniques !) :

– toucher une cible en particulier pour lui offrir un produit ou un service, un avantage, lui proposer une promotion (ne me dites pas que vous n’avez pas reçu les e-mailings de vos marques préférées pour le lancement des soldes ce jour ?!). On peut appeler cela de l’e-mailing commercial.

– informer sa cible (un déménagement d’entreprise, des actualités dédiées métier, etc…). Cet envoi est communément appelé « newsletter ».

Ensuite, les taux d’ouverture annoncés peuvent varier. Mais pourquoi ?

Evidemment, envoyer un courriel à des inconnus aura un succès moindre que lorsque les abonnés sont « captifs » et « habitués » à recevoir l’information.

Ainsi, sur un envoi où la cible n’est pas forcément qualifiée – dans le sens où elle a répondu « oui » pour recevoir un e-mailing, mais sans forcément être intéressée à 120% par le produit ou service – alors le résultat avoisinera les 25, voire 30% d’ouvertures uniques et avoisinera les 2 à 5% de clics uniques au bout d’une semaine.

Par contre, lors d’un envoi à but informatif à une cible (type réseau d’entrepreneurs, fédération de professionnels), les taux d’ouverture « explosent » et peuvent atteindre 50% d’ouvertures uniques et entre 10 et 20% de clics uniques, au bout d’une semaine.

Quelques astuces pour aller plus loin…

Afin d’impacter clairement votre cible, qualifiez bien vos fichier avant envoi, utilisez un logiciel approprié (payant ou non, type MailChimp, Yourmailinglistprovider…), ne négligez ni le nom de l’expéditeur ni l’objet de votre e-mailing (limitez les majuscules, les points d’exclamation…), faites en sorte d’être synthétique dans vos contenus rédactionnels, d’y ajouter votre logo, des photos (attention aux droits d’auteur !), et de créer des parties (grands titres dans une couleur différente), de laisser la possibilité à votre contact de se désinscrire facilement, de faire des liens sortants de votre e-mailing (vers votre site, etc.). Et surtout, testez avant un envoi final (1, 2, 3, 10 fois !), relisez les contenus (une coquille est site vite arrivée !). Vous pouvez prendre du recul sur votre envoi pour effectuer des ajustements au fil du temps également et améliorer votre prochain envoi…

Dans le cadre d’une collaboration avec &maCom, vous pouvez déléguer la gestion et l’envoi d’e-mailings en vous appuyant sur une connaissance du produit, assurer une récurrence dans l’envoi sans que cela ne vous prenne trop de temps !

A vous de jouer !

RSE, et si pour en parler, vous faisiez appel &maCom ?

Bonsoir,

Aujourd’hui, je reprends une actu très intéressante tirée de la newsletter dynamique et dynamisante de COMEEN à propos de la communication autour de la RSE… Les boîtes françaises seraient à la traine selon le classement du Social Media Sustainability Index.

Votre entreprise a suivi les conseils d’un cabinet ? Vos salariés se sont mobilisés pour mettre en place des actions ? Vous souhaitez diffuser votre énergie positive à vos parties prenantes mais ne savez pas « par quel bout commencer » ?

Faites appel à &maCom ! L’agence propose, dans le cadre d’un suivi des actions RSE, une offre d’accompagnement pour ne pas tomber dans le greenwashing ni dans l’oubli.

Au plaisir d’en discuter avec vous ! :-)

 

 

Kokopelli fait la fête au mois de Mai !

Bonjour,

J’ai reçu la newsletter de Kokopelli et vous transmets une information intéressante :

Festival des « Journées internationales de la semence » organisé par Kokopelli du 1er au 4 mai 2014

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’organisation prochaine, au Mas d’Azil dans l’Ariège, d’un grand festival de quatre jours, destiné à célébrer l’amitié en lançant une nouvelle coordination européenne des organisations dédiées à la sauvegarde de la diversité semencière, ainsi qu’à fêter la fertilité et l’abondance semencière que nous offre, de manière toujours renouvelée, la Terre mère.

Nous aurons l’honneur d’accueillir à ce festival Vandana Shiva, célèbre militante internationale pour la liberté des semences et fondatrice de l’organisation Navdanya, de même que quelques uns de nos amis latinoaméricains du grand réseau des gardiens de semences de ce continent, ainsi que certains des meilleurs experts en production de semences, techniques d’agroécologie et apiculture alternative, en provenance d’Inde et d’ailleurs, afin d’animer conférences, discussions et ateliers fertiles.

Nous recevrons également la caravane internationale de solidarité pour les semences, qui sera conduite par nos amis de Peliti et quittera la Grèce le 27 avril pour rejoindre le Mas d’Azil, en passant par l’Italie, le 30 avril au soir.

Les deux premiers jours seront consacrés au travail, en interne, des organisations européennes présentes, et les deux derniers jours seront festifs, didactiques et ouverts au grand public.

Le planning préliminaire a été défini comme suit :

  – Jeudi 1er mai : conférence d’ouverture de Vandana Shiva, pour les organisations présentes.

  – Jeudi 1er et vendredi 2 mai : sessions de travail pour les organisations semencières

  – Vendredi 2 mai au soir : conférence publique de Vandana Shiva

  – Samedi 3 et dimanche 4 mai : ateliers de production de semences, techniques d’agro-écologie et apiculture alternative.

  – Samedi 3 mai au soir : concert public

  – Dimanche 4 mai : grande bourse aux graines

Pour les ateliers, une participation de 45 €uros par jour vous est demandée, afin de couvrir les frais de voyage, particulièrement, de nos intervenants, qui viendront, pour certains, de bien loin.

Alors, à vos agendas !

Nous nous réjouissons de vous retrouver très prochainement !

Les célibataires vont m’en vouloir

Bonjour,

Je relaie une info atypique aujourd’hui, grâce à la newsletter du site www.lemarchecitoyen.net

Laissez-vous guider vers une Saint Valentin durable ;-)

 

 

DRH ou Responsable communication : qui s’occupe de la RSE ?

Bonjour,

Une analyse reçue dans la newsletter de l’Institut RSE Afrique et qui finalement recense les casquettes que les services ressources humaines et/ou communication doivent porter quand il s’agit de RSE… Intéressant !

 

AFRIQUE : DIRECTION RH OU COMMUNICATION, QUI DOIT PILOTER LA RSE ?

 

L’un des grands débats de la rencontre sur « les enjeux de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) pour les Gestionnaires des Ressources Humaines dans le contexte africain » organisée par le Syndicat des Industries du Cameroun (SYNDUSTRICAM), l’Association des Gestionnaires des Ressources Humaines du Cameroun (AGRHU) et l’Institut Afrique RSE, le 13 février 2014 au siège du GICAM à Douala, portera sur l’évolution de la fonction de DRH et son rôle de locomotive de la dynamique de RSE au sein des organisations.

Pour occuper une place primordiale dans l’implémentation de la RSE en Afrique, les DRH présents à Douala pourraient s’inspirer de leur homologue marocain Mohammed Ait Benzaider, DRH de Holding Ménara. Ce dernier vient de recevoir des mains de S.E. Abdeslam Seddiki, Ministre de l’Emploi et des Affaires Sociales le prix très envié de « Meilleur Employeur au Maroc » dans la catégorie des grandes entreprises.

Cette récompense est à saluer doublement. D’abord parce qu’il s’agit d’une entreprise de BTP. Un secteur d’activités où les enquêtes démontrent que « les relations et conditions de travail » sont très loin d’être exemplaires.

De plus, comme le rappelle L’Economiste, premier quotidien économique du Maroc, du 27 janvier 2014 «  le programme des meilleurs employeurs concerne une centaine de pays dans le monde. Basé sur l’environnement de travail, l’enquête, qui a duré 6 mois, est établie via différents questionnaires administrés à un échantillon très large de collaborateurs. Leur perception de la politique Ressources Humaines et ses outils, de la culture de l’entreprise, des conditions de travail, de l’évolution et de la reconnaissance professionnelles et de la rémunération, est l’unique baromètre. »

Combien de DRH africains peuvent se prévaloir d’un soutien aussi important des salariés ? Dans la dynamique de la RSE en Afrique, le département RH pourrait jouer un rôle essentiel.

Mais pour l’attribution de la fonction RSE dans le contexte africain, le département RH est aujourd’hui en concurrence avec celui HSQE (Hygiène, Sécurité, Qualité et Environnement) et surtout la direction communication.

Ainsi, les postes de « Responsable Communication et RSE » deviennent de plus en plus courant en Afrique. Il y a pourtant une grande différence entre la communication sur la RSE et la communication RSE. La première consiste à la sensibilisation des parties prenantes sur les enjeux de la RSE alors que la communication RSE doit rendre compte.

Il ne s’agit pas dans ce dernier cas d’évoquer un catalogue de réalisations mais de fournir des informations complètes, compréhensibles, exactes et équilibrées (ne pas omettre les impacts négatifs ou les points qui restent à améliorer) sur l’impact des décisions et actions de l’organisation sur la société et l’environnement.

Le département communication peut être un moteur de la RSE dans le contexte africain si il utilise son expertise pour la mobilisation des parties prenantes autour du projet fédérateur de développement durable porté par l’entreprise.

En matière de RSE, le challenge pour le département RH est de trouver la convergence entre les intérêts divergents de la direction qui est intéressée prioritairement par la rentabilité financière et ceux des salariés qui souhaitent qu’on améliore la question centrale « relations et conditions de travail » et profiter du partage « équitable » de la valeur ajoutée.  

Le défi pour le département communication par rapport à la RSE est de retenir « l’ardeur » de la direction qui souhaite très vite exploiter via la communication la moindre opération philanthropique de l’entreprise sous couvert de RSE. Est ce que les responsables communication réussiront à sensibiliser la direction sur les risques d’une communication « philanthropique » pour l’orienter vers une réelle communication RSE ? Cette dernière nécessite, en effet, que l’entreprise élabore une réelle politique RSE, mette en place des actions et enfin communique sur les résultats obtenus.

Malgré leur journée de travail déjà remplie, les départements RH et communication ont hérité de la fonction RSE parfois sans réelle formation ou renforcement des équipes. Ce qui interpelle sur l’intérêt que le top management accorde à la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

La transversalité de la RSE est sa spécificité. Sa réussite dépend donc du portage et du soutien important de la direction.  

Lors de l’implémentation de la Responsabilité Sociétale d’une Organisation, le dialogue parties prenantes est la colonne vertébrale de la démarche.

Quel service est donc mieux outillé dans le contexte africain pour conduire ce processus ? est ce le service RH, communication, RSE ou directement la direction de l’entreprise ?

Quelque que soit l’option retenue, si une entreprise envisage d’utiliser la RSE comme boussole de son business model, le bureau du responsable RSE ne doit pas être éloigné de celui du Directeur Général.

Thierry Téné, Directeur de l’Institut Afrique RSE

Nos prochaines interventions :

· 27 au 30 janvier à Rabat, Maroc Intervention lors de la deuxième édition des Journées Annuelles sur la Gouvernance en Afrique (JAGA) sur le thème « l’Afrique réinvente son économie ». Placées sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohamed VI, les JAGA sont organisées par l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique, en partenariat avec le Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Marocain chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance, de la Mairie de Rabat, la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme, l’African Innovation Foundation et le Ministère Français des Affaires Etrangères

· 13 février, siège du GICAM, Douala, Cameroun Conférence – débat sur les enjeux de la RSE pour les DRH dans le contexte africain

· 26 et 27 février, Douala, Cameroun Formation sur la valorisation des déchets industriels : comment passer des contraintes environnementales aux opportunités économiques ?

· 5 et 6 mars, Grand Bassam, Côte d’Ivoire Formation sur les enjeux de la RSE pour les DRH dans le contexte africain organisée par l’Association des Professionnels des Ressources Humaines de Côte d’Ivoire (APRHCI)

· 26 et 27 mars, Douala, Cameroun Formation sur les achats éco-responsables et la RSE dans la chaîne d’approvisionnement dans le contexte africain

· 7 avril, Douala, Cameroun Conférence – débat sur la RSE et création de la valeur partagée dans le domaine de la santé au Cameroun : cas de la filière du médicament

· 9 au 11 avril à Pointe-Noire, Congo Formation sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises dans le contexte congolais

· 16 et 17 avril, Douala, Cameroun Formation sur les contraintes et opportunités de la RSE pour les compagnies d’assurances dans le contexte africain

Insolite…

Bonjour,

J’ai eu l’occasion de lire la newsletter du site http://www.lemarchecitoyen.net et ai eu la surprise de trouver un article relatif au Gum Booster. Je ne savais pas que cela existait et trouve cela assez amusant… Alors pour oublier la pluie de ces derniers temps, collez un sourire sur vos lèvres et lisez l’article en cliquant ici !

On peut rire de tout…

Bonjour,

Suivez les épisodes du droit de semer !!!

Excellente vidéo que j’ai pu consulter grâce à un article paru dans la newsletter du portail intelligent www.lemarchecitoyen.net.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :