Archives du blog

[#auboulot] J’aime les journées comme ca !

Bonjour,

Parfois on se dit qu’on a beau avoir des tas de problèmes quand on entreprend… Les euros ne remplaceront jamais la richesse des rencontres et des chemins partagés avec d’autres humains.

J’ai eu la chance de partager cette journée avec des personnes qui m’enrichissent, qui m’intéressent et avec qui je souhaite échanger sur le long terme, à travers une collaboration ou de simples rencontres.

Je crie aujourd’hui haut et fort ma joie d’être entrepreneure depuis presque 6 ans ! Merci à RurBan Coop de m’héberger. Et merci aussi mon cercle de partenaires que je trouve fort vertueux et extrêmement complet. Merci à Sylvie, Anne, Delphine, Muriel, Arnaud, Evelyne, Coraline, Patrice…

Je remercie également mon entourage professionnel proche ou éloigné, personnel (hé oui, les amis, ça compte !) et familial ;-)

[#communication] Arrêtons de déprimer !

Bonsoir,

Un petit bouquin que j’ai lu récemment et que je vous recommande : Ne me dites plus jamais bon courage ! – Lexique anti-déprime à usage immédiat de Philippe Bloch. Je suis tombée sur cet opus par hasard chez mon marchand de journaux et ai été interpellée par le titre accrocheur ;)

Dites stop à la vie tristounette et l’ambiance morose qui rôde ! Aspirez à plus d’optimisme et exprimez-le ! Notre langue regorge de mots dynamiques et positifs, faisons-en bon usage et remontons-nous le moral à la maison comme au travail…

[#DD] Un autre point de vue sur l’économie collaborative

Bonsoir,

Un bon article de fond sur l’économie collaborative et l’ESS lu sur http://rue89.nouvelobs.com

Parle-t-on de partage, d’économies, du mutualisation des besoins, de (re)créer du lien social ? Ou bien envisage-t-on les choses sous l’angle uniquement financier ? Quelle est l’influence du numérique dans tout ça ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

[#DD] [#ESS] monECOCITY change de visage

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous invite à aller visiter, et à vous inscrire sur le site www.monecocity.fr.

Soyez les premiers à devenir acteurs de l’ESS sur cette plateforme multifonction en y déposant annonces, bons plans,… ! Et téléchargez le guide pratique Vivre mieux ensemble en dépensant moins : très utile au quotidien.

Vous êtes une association ? Inscrivez-vous et faites-vous connaître grâce à l’annuaire. Vous souhaitez développer le thème de l’économie locale du partage ? Vous souhaitez faire valoir vos connaissances sur votre territoire ? Devenez pilote de cette franchise sociale collaborative, et comme Gaëlle à Nantes, fédérez une communauté d’acteurs de proximité impliqués !

 

[#société] L’instinctothérapie

Bonjour,

Aujourd’hui, article de http://blog.laruchequiditoui.fr à propos des envies alimentaires que l’on a parfois… Ne nous voilons pas la face et nuançons gourmandise et instinct : tout le monde n’est pas logé à la même enseigne quand il s’agit de nourriture.

Et vous, que mettez-vous dans votre assiette ?

Pourquoi le client est roi ? Et l’agence son ombre ?

Le (futur) client est roi pour plusieurs bonnes raisons :

il a un projet. Même à un stade embryonnaire, ce dernier mérite tout l’attention de l’agence, qui pratique une écoute active à ce stade de connaissances des ambitions du prospect.

– pour réaliser son projet, le futur client sait souvent ce qu’il veut ou du moins, en a une vague idée. Si ce n’est pas le cas, il confiera ses désirs à l’agence. C’est à ce moment-là que l’agence passe de l’écoute active au questionnement pour formaliser le besoin (c’est-à-dire l’expression d’une nécessité ressentie) et les attentes (le résultat escompté et le cheminement, les exigences qui vont avec) de son interlocuteur. Cette vague d’interrogations gravitant autour du projet « rêvé » permet au client de prendre conscience de sa demande, et à l’agence de lui apporter le fameux recul dont on a tous besoin lorsque l’on est pris « la tête dans le guidon ». Ces deux notions de besoin et d’attentes sont fondamentales et mènent l’agence vers une première étape de réflexion – pas trop aboutie – avec le (futur) client. Cette phase de pré-accompagnement (qui génère le brief complet) permet d’établir la confiance entre les deux partenaires.

il a (ou n’a pas) le budget pour s’offrir les services de l’agence. La formulation d’une estimation chiffrée aide le client à assumer son choix. C’est très binaire : il peut ou ne peut pas. Mais l’agence peut aussi être force de propositions pour trouver un arrangement : un étalement des paiements dans le temps, un geste commercial, ou encore conseiller stratégiquement en amont un décalage du projet pour lui garantir un meilleur impact (saisonnalité,…). Cet échange qu’il faut considérer comme « gagnant-gagnant » (je te fais travailler, tu me concèdes une offre mieux adaptée à ma demande) facilite la confiance réciproque ainsi que la fidélisation, voire la recommandation.

– et nous arrivons au quatrième et dernier point : votre (futur) client ne vous le dit pas forcément, mais il vous fait confiance, apprécie l’entente cordiale que vous développez ensemble dans un esprit de partenariat, ainsi que l’accompagnement opérationnel sérieux que vous lui garantissez au fil du temps, dans un objectif de partage et de performance.

Ce survol très bref de la relation prospect > futur client > client fidèle > client prescripteur montre que l’agence est l’ombre de son client par son écoute active, sa flexibilité, sa capacité à trouver des compromis, à ajuster divers facteurs – qui n’ont pas tous le même degré d’importance en fonction de l’interlocuteur ! -, ses conseils en amont du projet et le nouvel angle de vue avec lequel elle aborde ledit projet…

Les 3 créa ont leur propre page Facebook !

Bonjour,

Le collectif Les 3 créa dont je suis l’une des fondatrices a désormais sa propre page Facebook.

Rejoignez-nous en cliquant ici !

La loi et l’économie collaborative

Bonjour,

Aujourd’hui, un article paru sur www.planete-plus-intelligente.lemonde.fr et mettant en lumière les problématiques juridiques liées à l’économie collaborative et à certaines professions.

Quelques lignes très intéressantes qui poussent à la réflexion !

 

 

Dryade ou comment se procurer du bois local et respectueux ?

Bonjour,

Je vous invite à consulter le site de Dryade pour vous rendre compte à quel point les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et leur modèle économique et solidaire peut favoriser la mise en place d’échanges locaux et intelligents sur d’autres produits que des fruits et légumes.

(Merci Steven)

Réseau un jour, réseau toujours ?

Bonjour,

La newsletter issue du site www.eco-jonction.com fait état de quelques réseaux orientés Développement Durable qui pourraient bien vous aider à entrer en contact avec des pro de ce milieu !

On y parle de Sustainatwork (et son pendant grand public Tinkuy) : réseaux très efficaces et collaboratifs dans lesquels je suis moins active qu’avant. Je vous préconise d’y faire un petit tour !

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :