Archives du blog

[#auboulot] Un peu de réseautage ne fait pas de mal ;)

Bonjour,

Ce midi, j’ai le plaisir de me rendre au déjeuner du réseau ESF à Melun. L’occasion de rencontrer de nouvelles têtes ou de revoir certaines personnes.

Réseauter, c’est valoriser son travail, échanger et booster ses batteries pour le reste de la journée ! :-) J’adore !

L’environnement mis à mal

Bonjour,

La nature est mise à mal par les « crimes environnementaux » d’après l’article très pertinent de www.lemonde.fr.

Oui, mettre un lave-linge dans une forêt (au lieu de l’emmener à la décharge ou dans un lieu de recyclage responsable) est un crime environnemental, et sous d’autres latitudes, il s’agit de tuer un éléphant pour en tirer « le meilleur » : ses défenses, par exemple…

Et vous, quel environnement choisissez-vous pour votre futur ? Et pour celui de vos enfants et petits-enfants ?

Petit exemple avec une magnifique initiative au Laos, lue sur www.lavie.fr.

A Panamà… le surpoids est là

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous propose la lecture d’un article paru sur www.greeenetvert.fr sur le surpoids versus les catégories sociales.

Je n’aime pas mettre les gens dans les cases, comme vous le savez… Mais là, c’est assez criant que les plus démunis se retrouvent à pâtir du mal de l’un des maux du  XXIème siècle.

Un bien pour un mal ?

Monsanto perd un procès contre un agriculteur français… comme le montre l’article paru sur Yahoo.fr

Un échec pour mieux rebondir en appel ? Une façon de faire parler de soi ?

Un élément choquant de cet article est la phrase de l’agriculteur victime qui affirme qu' »Il est impossible aujourd’hui d’acheter des semences en dehors de Monsanto ».

Heureusement que des associations se battent contre ce monopole, comme Kokopelli par exemple. Sans parler de la promotion de l’agriculture bio ou raisonnée via les AMAP ou Terre de Liens, par exemple.

(merci Steven)

7 milliards…

Bonjour,

Aujourd’hui, je tenais à reprendre le fait marquant de ce début novembre : nous sommes 7 milliards sur Terre…

7 milliards dont une infirme partie profite des richesses et dont le reste demande à pouvoir en faire autant.

7 milliards à nourrir, 7 milliards de consommateurs (potentiels), 7 milliards à loger, 7 milliards à produire des déchets, 7 milliards de voyageurs, 7 milliard et autant d’identités, d’individualités, de personnalités, 7 milliards et des cultures, des langues, des traditions, des religions, des horizons tous différents, 7 milliards et un avenir brumeux…

A ce sujet, je tiens à mettre en avant l’interview de Yann-Arthus Bertrand par Yves Calvi sur RTL.

Et pour les anglophones, un excellent reportage audio de la BBC dans l’émission « one planet ».

Rencontre

Bonjour,

Ce weekend : rencontre des membres de Notre-Planete.Info en Touraine !

Une dizaine de personnes prévues, un cadre idyllique et un programme idéal avec de bons repas en vus !

Sans doute qu’un petit compte-rendu sera mis en ligne prochainement :D

Bon weekend à vous !

Sécheresse dans la Corne de l’Afrique…

C’est tout une zone, toute une région, tout un pays touché par la sécheresse et la famine, entrainant malnutrition, déshydratation,, fuites des populations locales et malheureusement souvent la mort… Les humains, le bétail, la végétation : peu de choses parviennent à survivre dans cet univers hostile.

L’aide humanitaire n’est pas de trop. Mais la mobilisation internationale manque. Les grands donneurs qu’étaient les pays occidentaux, eux-mêmes en crise, ont du mal à ne pas couper les robinets aux vues des sommes folles à distribuer dans leur propre système capitaliste en train de tomber en lambeaux (mais sans trouver de solutions concrètes, sans essayer de lutter contre des préjugés économiques et surtout, surtout, sans jamais évoquer les situations alternatives et durables, beaucoup plus viables mais trop loin du monde de la Bourse si chère à nos coeurs (mais qui n’hésite pas à spéculer sur le prix des denrées alimentaires que les populations d’Afrique ne peuvent plus se procurer))…

Pour en savoir plus, un article complet vous est proposé sur notre-planete.info

Mais QUID de ces camps dans les années à venir ? Est-ce que les « déserteurs forcés » auront le courage de retourner sur leurs terres desséchées ? Si plusieurs peuples se retrouvent au même endroit, dans des conditions peu décentes, n’y a-t-il pas des risques de frictions et à terme de conflits locaux ? Jusqu’à quand les ONG pourront subvenir aux besoins de centaines de milliers de personnes ? Font-elles toutes excellemment bien leur travail ?

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :