Archives du blog

[#DD] Lego s’engage

Bonjour,

Je vous avais parlé d’une marque concurrente de Lego il y a quelques temps.

Mais à présent, le géant du jeu de construction fait un pas de plus vers une démarche plus durable… Je vous laisse découvrir cela dans l’article de www.terraeco.net

[#DD] Ver et plastique…?

Bonjour,

Aujourd’hui, une bonne nouvelle ? Certains vers seraient capables de manger du plastique (PE) ! C’est ce que nous raconte l’article de www.neo-planete.com !

Bon appétit !

[#développementdurable] Les magasins sans emballage fleurissent

Bonjour,

Encore un exemple Européen de magasin sans emballage dont le moto est de pallier les petits manques du quotidien.

Certaines marques de distributeurs mènent parfois des expériences. Je crois me souvenir que Leclerc sur des « magasins tests » a proposé aux consommateurs de se débarrasser de leurs emballages. Ma foi oui, mais nous sommes dans le « recyclage », tandis que dans le concept proposé dans l’article de www.sciencesetavenir.fr, on est dans le « precycling » !

En bidon, en vrac, voici ce que propose le nouveau magasin allemand Original Unverpackt (sans emballage d’origine)… Comme le proposent déjà plusieurs enseignes à travers notre vieux continent. Il suffit de ne pas venir les mains dans les poches, mais plutôt avec vos boîtes, bocaux et vos sacs pour faire vos achats bio et au kilo.

Et vous, rêvez-vous de ce modèle pour les aliments de tous les jours ?

(merci Steven)

Haïti, ou un silence médiatique malvenu

Bonjour,

Voici quelques nouvelles d’Haïti… La situation post-séisme est loin d’y être réglée…

C’est à lire sur www.courrierinternational.com

Voici pourquoi il est préférable de ne pas laisser s’envoler d’objets en plastique

Bonjour,

La preuve par deux aujourd’hui :

– les moules sont un concentré de plastique comme l’indique l’article de www.consoglobe.com

– sur www.notre-planete.info, les Grands Lacs envahis par les particules de plastique

Culture

Bonjour,

Je m’arrête un instant pour écrire un article sur deux films que j’ai eu l’occasion de découvrir cette semaine : Soylent Green et Le Lorax.

Le premier est un film issu du livre de l’auteur Harry Harrison paru en 1978.

Ce film raconte la décadence d’un monde, où les femmes font partie des meubles et les végétaux, du passé. Cette science-fiction fait réfléchir, puisqu’en le regardant aujourd’hui, on comprend que l’auteur se projetait en 2020. C’est dans 7 ans ! Et si ça se passe, la mort machiavélique de Soylent Green vaut mieux que l’euthanasie, mais la vie est beaucoup plus tragique que celle que nous vivons actuellement. Sans végétation, pas de vie. Sans intelligence collective, pas de pouvoir.

Un film qui retrace les pensées d’un auteur que je ne connaissais pas. Je compte me procurer certains de ses livres prochainement.
Dommage que ce type d’oeuvres ne soient diffusées que sur des chaînes comme ARTE en plein milieu de la nuit !

Le second film est un film d’animation plus récent qui s’appelle Le Lorax, sorti en Juillet 2012 dans les salles.

Je n’avais pas eu l’occasion de voir ce « dessin animé » nouvelle génération et avoue avoir craqué pour l’histoire, qui fait prendre conscience aux petits comme aux grands qu’il faut savoir regarder par le bon bout de la lorgnette avant de se lancer dans un projet. Et qu’une vie remplie de plastique et d’argent n’est pas une vie.

Très touchant, c’est un film d’animation qui fait réfléchir et qui permet de recentrer le débat non pas sur le bien / le mal, mais le bien-être / l’intérêt économique. DVD à adopter par toute la famille !

 

Et vous, avez-vous vu ces films ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres oeuvres à nous proposer ?

Au plaisir !

Que pensiez-vous faire des noyaux d’avocat ?

Bonjour,

Aussi lointaine est la culture de l’avocat, aussi lointaine paraissait l’idée de faire quelque chose de son noyau imposant.

Un chercheur est pourtant en train de déposer des brevets qui permettent de créer du bioplastique (compostable et biodégradable) à partir de cet élément végétal.

Plus d’informations sur Green&Vert

Les ballons étaient-ils biodégradables ?

Bonjour,

Une action de Greenpeace que je ne peux me résoudre à féliciter…

La symbolique est sympa, mais les impacts ne feront que renforcer la taille du 6è continent !

A lire sur 01.net.

Coca-Cola et les ours polaires…

Bonjour,

Un article paru sur le blog Visionary nous en dit plus sur la politique de Coca-Cola en termes de changement d’image pour « sauver » les ours polaires (avec le soutien du WWF)…

Je trouve ce genre d’action discutable mais intéressante (cf. l’article proposé sur notre-planete.info sur le sujet) :

– Coca-Cola a une renommée internationale
– les boissons proposées par cet industriel ne sont fondamentalement pas « bonnes » pour la santé (malgré des déclinaisons sans sucre, light etc.)
– est-ce que ça donne envie d’acheter (consommer) encore plus de Coca-Cola le fait que l’entreprise change son image et se positionne en « défenseur » de la cause (perdue) des ours polaires ?
– n’est-ce pas antinomique de consommer des boissons en aluminium qui finissent parfois dans les forêts, sur les aires de parking (mais surtout pas dans les poubelles) pour sauver les ours à l’autre bout du monde ?
– est-ce que l’entreprise ne ferait pas mieux d’éduquer tout d’abord ses consommateurs pour leur indiquer qu’une poubelle, c’est vital ? Je sais qu’une campagne avait été menée pour indiquer le nombre de fois qu’une bouteille en plastique de Coca-Cola pouvait être réutilisée et en quoi elle pouvait être recyclée… C’est peut-être plutôt sur ce style de démarche que devrait miser l’entreprise ?!

Une décharge transformée à New-York

Une idée intéressante développée à New-York pour renouveler la vie d’une décharge, à lire dans l’article proposé par novethic.

Je me posais la question : n’est-ce pas possible, en Afrique, d’organiser une filière de recyclage des ordinateurs etc. ? J’avais vu un reportage dans Capital montrant des jeunes brulant des carcasses de tours d’ordinateurs et cherchant le moindre composant pouvant rapporter un peu d’argent. Mais ce n’est pas la solution. Comment ça se fait que ces jeunes, pour gagner à peine 2$ par jour, doivent prendre le risque de se couper dans un lieu malsain (un ancien fleuve mort par toute cette pollution), et de polluer (et se bousiller la santé) en ayant un brasero de plastique ?…

%d blogueurs aiment cette page :