Archives du blog

E-mailing, des chiffres intéressants

Bonjour,

Je tiens juste à vous faire un retour d’expériences autour de l’envoi d’e-mailing.

Déjà, qu’est-ce qu’un e-mailing ? Il s’agit d’un courriel qui peut avoir plusieurs objectifs. On en recense deux principaux (mais pas uniques !) :

– toucher une cible en particulier pour lui offrir un produit ou un service, un avantage, lui proposer une promotion (ne me dites pas que vous n’avez pas reçu les e-mailings de vos marques préférées pour le lancement des soldes ce jour ?!). On peut appeler cela de l’e-mailing commercial.

– informer sa cible (un déménagement d’entreprise, des actualités dédiées métier, etc…). Cet envoi est communément appelé « newsletter ».

Ensuite, les taux d’ouverture annoncés peuvent varier. Mais pourquoi ?

Evidemment, envoyer un courriel à des inconnus aura un succès moindre que lorsque les abonnés sont « captifs » et « habitués » à recevoir l’information.

Ainsi, sur un envoi où la cible n’est pas forcément qualifiée – dans le sens où elle a répondu « oui » pour recevoir un e-mailing, mais sans forcément être intéressée à 120% par le produit ou service – alors le résultat avoisinera les 25, voire 30% d’ouvertures uniques et avoisinera les 2 à 5% de clics uniques au bout d’une semaine.

Par contre, lors d’un envoi à but informatif à une cible (type réseau d’entrepreneurs, fédération de professionnels), les taux d’ouverture « explosent » et peuvent atteindre 50% d’ouvertures uniques et entre 10 et 20% de clics uniques, au bout d’une semaine.

Quelques astuces pour aller plus loin…

Afin d’impacter clairement votre cible, qualifiez bien vos fichier avant envoi, utilisez un logiciel approprié (payant ou non, type MailChimp, Yourmailinglistprovider…), ne négligez ni le nom de l’expéditeur ni l’objet de votre e-mailing (limitez les majuscules, les points d’exclamation…), faites en sorte d’être synthétique dans vos contenus rédactionnels, d’y ajouter votre logo, des photos (attention aux droits d’auteur !), et de créer des parties (grands titres dans une couleur différente), de laisser la possibilité à votre contact de se désinscrire facilement, de faire des liens sortants de votre e-mailing (vers votre site, etc.). Et surtout, testez avant un envoi final (1, 2, 3, 10 fois !), relisez les contenus (une coquille est site vite arrivée !). Vous pouvez prendre du recul sur votre envoi pour effectuer des ajustements au fil du temps également et améliorer votre prochain envoi…

Dans le cadre d’une collaboration avec &maCom, vous pouvez déléguer la gestion et l’envoi d’e-mailings en vous appuyant sur une connaissance du produit, assurer une récurrence dans l’envoi sans que cela ne vous prenne trop de temps !

A vous de jouer !

Finances solidaires

Bonjour,

Je suis tombée au hasard de mon surf sur cet article paru sur le blog http://lebienveilleur.com fort intéressant concernant « l’arrondi solidaire ».

Je sais que ce style de don suite à un achat existe, puisque La Nef / Crédit Coopératif mettent cette démarche en oeuvre. En ouvrant un compte, il vous est proposé de reverser un certain pourcentage de la somme payée à une association de votre choix.

Cette idée d’arrondi solidaire semble pertinente dans un contexte de crise où la solidarité pourrait (re)devenir le mot d’ordre (et permettrait accessoirement de glisser d’un modèle individualiste vers un système d’échanges, de lien social et d’entraide).

Bijoux issus du commerce équitable…

Bonjour,

Aujourd’hui petite séance promotion pour AMAZONIARTS qui vise des échanges commerciaux plus justes et s’inscrit dans le commerce durable. L’entreprise apporte à des artisans d’Amérique Latine des revenus fixes et à la demande européenne des produit originaux, de qualité et respectueux de l’Homme et de l’environnement.
Sur le plan humain, Amazoniarts choisit soigneusement les artisans par rapport à leurs engagements sociaux et écologiques. Elle donne la priorité aux petits artisans qui n’ont pas de stock important et qui n’ont jamais exporté pour leur permettre de vivre une belle aventure de commerce international vers l’Europe principalement.

Les artisans-créateurs font  à la main des bijoux et de l’artisanat à partir de ces graines, fibres naturelles mais aussi à partir de matériaux recyclés. Leur créativité et l’utilisation de techniques ancestrales permettent de vous offrir ces pièces uniques.

Le choix du commerce équitable, c’est également un engagement fort dans le respect de l’environnement. Ainsi, des graines telles que le pambil, le guanoduro ou la bombona et des fruits tels que la tagua et l’açai sont issues des forêts de l’Amazonie. Ces matériaux sont dotés des mêmes propriétés physiques de l’ivoire animal.

 Amazoniarts vise principalement les magasins éthiques et équitables, ainsi que les créateurs pour vendre ses collections.

Retrouvez Amazoniarts sur Facebook (en attendant la sortie du site web) : http://www.facebook.com/amazoniarts

Grace, à la tête d’Amazoniarts, est également à la recherche de promotrices de sa marque : « L’idée est de créer un réseau de femmes qui organisent des apéros équitables chez elles ou sur leur lieu de leur travail. Je participe à ces soirées pour discuter du commerce équitable, faire la promotion des boutiques qui distribuent mes produits et bien sûr, vendre mes collections. Pour remercier les promotrices, je leur offre  un pourcentage sur les ventes réalisées ainsi que des cadeaux. »
%d blogueurs aiment cette page :