Archives du blog

Sale temps pour l’agriculture

Bonjour,

Voici un article passionnant et alarmant qui nous indique que la France – pays connu à l’international pour ses richesses provenant de la Terre – tend à suivre le chemin d’autres contrées européennes et des USA quant à l’utilisation de ses graines et autres semences agricoles.

Quid de la transmission des savoir-faire et connaissances ancestrales ? Allons-nous vers une agriculture 100% brevetée, 350% clonée et chimique, 0% naturelle ? Est-ce que le monde agricole ne sera pas mis en péril au point que tout bon citoyen n’aura plus accès aux produits les plus basiques et les moins transformés  issus de cette filière nourricière ?

Une « injustice juste » pour certains, un nouveau coup de force des lobbies pour d’autres…

Vous aurez du grain à moudre en lisant l’article paru sur www.idealmag.org

 

Publicités

7 milliards…

Bonjour,

Aujourd’hui, je tenais à reprendre le fait marquant de ce début novembre : nous sommes 7 milliards sur Terre…

7 milliards dont une infirme partie profite des richesses et dont le reste demande à pouvoir en faire autant.

7 milliards à nourrir, 7 milliards de consommateurs (potentiels), 7 milliards à loger, 7 milliards à produire des déchets, 7 milliards de voyageurs, 7 milliard et autant d’identités, d’individualités, de personnalités, 7 milliards et des cultures, des langues, des traditions, des religions, des horizons tous différents, 7 milliards et un avenir brumeux…

A ce sujet, je tiens à mettre en avant l’interview de Yann-Arthus Bertrand par Yves Calvi sur RTL.

Et pour les anglophones, un excellent reportage audio de la BBC dans l’émission « one planet ».

Sécheresse dans la Corne de l’Afrique…

C’est tout une zone, toute une région, tout un pays touché par la sécheresse et la famine, entrainant malnutrition, déshydratation,, fuites des populations locales et malheureusement souvent la mort… Les humains, le bétail, la végétation : peu de choses parviennent à survivre dans cet univers hostile.

L’aide humanitaire n’est pas de trop. Mais la mobilisation internationale manque. Les grands donneurs qu’étaient les pays occidentaux, eux-mêmes en crise, ont du mal à ne pas couper les robinets aux vues des sommes folles à distribuer dans leur propre système capitaliste en train de tomber en lambeaux (mais sans trouver de solutions concrètes, sans essayer de lutter contre des préjugés économiques et surtout, surtout, sans jamais évoquer les situations alternatives et durables, beaucoup plus viables mais trop loin du monde de la Bourse si chère à nos coeurs (mais qui n’hésite pas à spéculer sur le prix des denrées alimentaires que les populations d’Afrique ne peuvent plus se procurer))…

Pour en savoir plus, un article complet vous est proposé sur notre-planete.info

Mais QUID de ces camps dans les années à venir ? Est-ce que les « déserteurs forcés » auront le courage de retourner sur leurs terres desséchées ? Si plusieurs peuples se retrouvent au même endroit, dans des conditions peu décentes, n’y a-t-il pas des risques de frictions et à terme de conflits locaux ? Jusqu’à quand les ONG pourront subvenir aux besoins de centaines de milliers de personnes ? Font-elles toutes excellemment bien leur travail ?

%d blogueurs aiment cette page :