Archives du blog

[#société] Vêtements…

Bonsoir,

Aujourd’hui, un article consulté (et vu et revu) il y a quelques temps à propos des Sweatshops. Le site www.consoglobe.com revient sur le documentaire norvégien Sweatshops. Deadly Fashion.

Et vous, comment vous habillez-vous ?

La bonne nouvelle du jour

Bonjour,

Montrer l’exemple… Il s’agit donc de cela !

Je trouve la démarche du Musée du Louvre très encourageante. Découvrez ce qui s’est passé sur www.environnement-magazine.fr !

Je m’habille, je m’imbibe…

Bonjour,

Saviez-vous que même vos vêtements contiennent des produits dangereux ?

Sans vouloir lancer la panique dans le monde la mode et des fashion-addicts, voici quelques révélations sur le site www.toutvert.fr

(Merci Steven)

 

 

Besoin d’un costar sans se serrer la ceinture ?

Bonjour,

A vous toutes et à vous tous, jeunes actives et jeunes actifs en recherche de poste : par les temps qui courent, dur dur de trouver un travail.

Mais au fait : êtes-vous bien habillé(e)s, chers chercheurs d’emploi ?

Je ne suis habituellement pas fan de l’expression « l’habit ne fait pas le moine », mais j’adhère à la suite de la phrase proposée par l’association La Cravate Solidaire : « mais il y contribue » ;)

Ingénieux ce système gratuit de prêt de vêtements pro pour se sentir bien dans ses baskets (oups, souliers) le jour J et ne pas se prendre une veste !

Après l’erreur de traduction de Mango, Zara malmène les enfants argentins

Bonjour,

Aujourd’hui, un article paru sur fashionmag.com qui fait état de l’éthique de Zara…

Qu’en penser ?

Et vous, vous habillez-vous avec des vêtements de marque ?

Quand vous achetez, vous posez-vous la question de la fabrication de l’habit ? de son usage dans le temps (solidité, qualité) ? de son prix ? de son coût environnemental et social ? de son recyclage (don, poubelle) ?

C’est peut-être maintenant qu’il faut y penser ?! :)

12.12.12 Idée cadeau

Bonjour,

Aujourd’hui, parlons cachemire, avec une société membre de la RurBan Coop !

Je suis la créatrice de la marque Saranguerel, qui porte mon prénom. Du cachemire  d’exception haut de gamme solidaire de Mongolie. Je suis la première marque de cachemire équitable en France, connue au sein de PFCE. Je suis née en Mongolie je connais le cachemire depuis ma naissance, petite fille d’une grand-mère nomade, qui peignait les chèvres.

Je participe actuellement au 1er salon de mode éthique Crearche du 21 novembre au 24 décembre sur le parvis de la Défense sortie « CNIT » en transports en commun.

En période de Noël, je propose  un cadeau solidaire et  éco-responsable, 100 % en cachemire, tissé main. La marque et la création a  une touche française aux couleurs lumineuses d’Asie.

Il est possible de commander un cachemire sur-mesure en 25 couleurs durant le salon ou le site.

Délai de livraison sous 3 semaines avec un transporteur express international neutre en carbone.

Pour en savoir plus sur ma marque, rendez-vous sur le site  www.saranguerel.com

J-1 avant la quinzaine du commerce équitable

Bonjour,

Petit article sur la Quinzaine du Commerce Equitable paru sur le site evenement 3.0. Elle débute demain ! Découvrez de nouveaux produits, apprenez à déguster des saveurs venues d’ailleurs (République Dominicaine, Pérou, Inde, Sri Lanka, Madagascar…), à voyager par les sens, et parfois pas si loin que ça, avec le développement d’un commerce équitable Nord/Nord.

Les intérêts du commerce équitable :
– un travail rétribué à sa juste valeur pour des petits producteurs
– des avantages sociaux partagés par une communauté
– une interdiction du travail illégal des enfants
– des produits qualitatifs et différents
– une production souvent engagée dans la filière biologique

Les points qui posent question :
– les petits producteurs sont-ils aussi bien rémunérés que cela ? Peut-être pas dans 100% des cas, mais est-ce que cela ne fait pas sens d’aller dans cette direction pour favoriser des filière de production plus solidaires dans un cadre Nord/Sud ou Nord/Nord?
– des produits qui ont parcouru 3 fois le tour du monde, quel est l’intérêt de les consommer ? L’idée est de trouver des produits différents de ceux que nous consommons habituellement : thé, chocolat, café, céréales, vêtements en coton… Découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles façons de cuisiner ou de s’approvisionner, c’est aussi ça, le commerce équitable ! Le fait est que certaines régions finissent par souffrir du succès de certains produits. Je pense par exemple au quinoa.
Mais, ne nous voilons pas la face : dans tous les cas, les produits fabriqués avec un gros impact CO2, nous les consommons qu’ils soient équitables ou pas ! Telle est la société dans laquelle nous vivons !
– acheter des produits que l’on trouve chez nous sous forme de « commerce équitable » fait-il sens ? Pas moins que d’acheter quelque chose de transformé à l’autre bout du monde sans aucun respect ni de l’environnement, ni des populations ?

Le commerce équitable est une simple alternative à des procédés que nous connaissons déjà et qui sont ancrés dans nos cultures européennes… Le fait d’appartenir à une AMAP est un acte de commerce équitable avec un agriculteur en local, par exemple.
La balle est dans votre camp ;)

Dirigeantes Actives 77 agit pour la Journée de la Femme…

Messieurs, Mesdames,

L’association Dirigeantes Actives 77 agit pour la Journée de la Femme (le 8 Mars) en récoltant des dons en faveur de La Maison de Tom Pouce.

Consultez le communiqué officiel en cliquant ici !

Je fais du sport, tu fais du sport, il fait du sport…

Bonjour,

Un petit article de Novethic fort intéressant, et rendant compte de l’action de Greenpeace pour faire changer les techniques de fabrication de vêtements de plusieurs grandes marques leaders sur le marché du sport.

Le sport, à la base synonyme d’effort, de bien-être et de volonté de se surpasser a une image ternie par des affaires de plus en plus médiatisées de dopage et maintenant par les analyses menées par l’ONG environnementale sur la composition des tissus qui servent à fabriquer les joggings etc. Quel dommage ! Cette action risque d’être très bénéfique pour les leaders du marché pour définir des cahiers des charges beaucoup plus précis et stricts. On peut également penser à l’amélioration des conditions de travail et de vie des personnes qui fabriquent ces produits à l’autre bout du monde.

Le bambou… pas si sympa que ça !

Les vêtements ou tissus (chiffons, housses de coussins) à base de viscose de bambou cachent bien des secrets…

Un article publié sur notre-planete.info fait le point de façon très claire sur ce végétal, qui une fois transformé, ne semble plus aussi sympathique que ça.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :